Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Élections présidentielles 2017

Nous voici à un nouveau tournant important de la vie politique française. EELV a décidé d'être porteur de l'écologie politique dans cette campagne présidentielle pleine d'enjeux extrêmement importants… à nos lectrices et lecteurs de nous donner leurs points de vue et nous essayerons de leur apporter toutes les informations dont nous disposerons.

 

CHAINES VIDEOS DE YANNICK JADOT
https://www.youtube.com/channel/UCJg0QqSuqN5caoOtjpjG4KA
http://www.dailymotion.com/jadot2017

Rechercher

Nous contacter

En cas de problème, question, n'hésitez pas à nous envoyer un courriel à aixlesbains.ecologie @ gmail.com (sans espaces

Retrouvez-nous sur
LogoFacebook.jpg

Nous rejoindre

Vous pouvez soit nous soutenir en faisant un don ou en adhérant pour rejoindre le rassemblement des écologistes soit en coopérateur (en étant membre d'un autre parti politique) ou soit en adhérent du parti.
 

 

AGENDA

Nous contacter

Des infos plus précises seront données ultérieurement.

logoeelv2011blanc

19 janvier 2015 1 19 /01 /janvier /2015 10:01
Suppression d'un service public de grande qualité à Aix-les-bains?

Marion Gerlaud et Fabrice Maucci, les leaders de la liste "Unis et citoyens pour Aix-les-bains" sont forts actifs ces temps-ci. Nos lecteurs ont pu lire hier, vendredi 16 janvier, la prise de position d'EELV à propos de la mosquée incendiée. Aujourd'hui ils s'expriment sur une information qui a été reprise dans la presse locale. Celle-ci se faisait l'écho de l'angoisse des salariées de la crèche familiale, et des dénégations de la municipalité. Elle reprenaint une partie des arguments développés par Fabrice et Marion. Voici donc l'analyse complète de nos amiEs. On trouvera en fin de texte quelques explications techniques sur les types de crèches.

.

A priori, les choses se savent depuis décembre « dans les milieux autorisés » comme aurait dit Coluche. Cela devait rester secret jusqu'aux élections départementales, et officiellement il n'est question que d'un audit. Mais la Ville d'Aix-les-Bains, via son Centre Communal d'Action Sociale, envisagerait ni plus ni moins que la disparition de la Crèche familiale, probablement le meilleur mode de garde existant sur notre ville pour la petite enfance.

.

La raison qui sous-tendrait une telle destruction ?

Le coût pour la collectivité. Oh, sûrement pas du fait des salaires, parce qu'à Aix-les-Bains, les assistantes maternelles de la crèche familiale sont non seulement au plancher légal de rémunération de 2,68€/heure/enfant, et qu'en plus – au mépris de la loi – elles ne sont pas mensualisées : les fermetures du service, les congés payés, les vacances des parents ou es maladies des enfants ne leur sont pas payés ! Non, le « coût de trop » pour la mairie c'est celui de la solidarité à travers des tarifs au quotient familial pour les familles, qui pour les plus modestes peuvent accéder au service à seulement 50€/mois en temps complet.

C'est cela qu'on veut tuer ? Alors qu'on le dise clairement !

On n'ose pas imaginer que l'objectif soit aussi de pousser des parents à cesser le travail pour garder leur enfant en bas âge, ou de les forcer à se diriger vers des crèches privées dont le développement a récemment franchi une étape à Aix-les-Bains.

.

Les conséquences inévitables et dramatiques si ce projet se confirme ?

D'abord du chômage et de la pauvreté supplémentaires. Le remplacement de la Crèche familiale par un « grand Relais d'Assistantes Maternelles » ne sera que poudre aux yeux. Une grande part des 30 « nounous » de la Crèche familiale sont non-titulaires de la fonction publique et seront d'abord licenciées. Beaucoup d'entre elles sont peu ou pas qualifiées pour rebondir sur un autre emploi, et en situation de famille monoparentale avec leur unique revenu. Elles seront contraintes d'assumer la précarité supplémentaire du statut d'assistante maternelle indépendante, à un moment où leur service public de qualité attire de la demande mais où au contraire, le travail manque pour les indépendantes déjà installées, aux prestations souvent plus chères et à « l'embauche » plus compliquée pour la plupart des familles.

Et c'est là la seconde conséquence lourde : un coût plus élevé de la garde d'enfants pour les familles à revenu modeste ou moyen.

Est-ce le moment d'être moins solidaires avec des familles dans l'emploi mais peu aisées, qu'il s'agisse de celles des usagers ou de celles des nounous ?

.

Pour 100 familles, leurs enfants, les 30 salariées, et pour tous ceux qui seront amenés demain à avoir besoin d'un tel service, la fin de la Crèche familiale ce serait la perte d'un superbe compromis :

  • entre une garde en petit nombre, des moments d'animation en collectivité plus large et une formation efficace et continue des assistantes maternelles,

  • entre une relation personnalisée avec la « nounou » et l'absence toujours préférable de relation d'argent directe entre elle et les parents-usagers,

  • entre un service payant et néanmoins une solidarité locale par l'impôt, à travers des tarifs modulés, et une relative garantie d'emploi par le caractère public du service.

.

M. Buisson, adjoint aux Affaires sociales, avait garanti aux assistantes maternelles juste après les élections municipales de 2014 qu'un tel projet n'était pas prévu. Pour le groupe « Unis & Citoyens pour Aix-les-Bains », une décision de fermeture serait préjudiciable et critiquable à tous points de vue, et nous encouragerions toute action des familles, des assistantes maternelles et des citoyens d'Aix-les-bains pour sauver cette extraordinaire structure. En le craignant, nous espérons nous tromper.

Marion GERLAUD, Fabrice MAUCCI

Conseillers municipaux du groupe « Unis & Citoyens pour Aix-les-Bains »

Explications techniques

Les personnes non-averties ont du mal à voir la différence entre la crèche collective et la crèche familiale, qui d'ailleurs à Aix sont situées dans le même immeuble du Zénith près des Prés Riants. Nous avons essayé de faire le point mais les informations que nous avons eu sont incomplètes. Nous invitons nos lectrices et lecteurs nous apporter les précisions utiles que nous publierons. Il semble que l'encadrement de la crèche collective et de la crèche familiale soit fait par des salariéEs de la ville. Les enfants de la crèche "familiale" sont gardés à la maison des assistantes maternelles. Ces assistantes maternelles ont un lieu de rencontre et de conseil au Zénith. Les conditions d'inscription et de tarifs sont plus intéressantes sur le plan financier qu'avec des "Nounous" indépendantes car les aides de la CAF sont déjà déduites des tarifs, alors qu'avec une indépendante le remboursement aux familles se fait après coup.

.

La crèche familiale "Graine d'éveil" (lien avec le site de la mairie) :

La crèche familiale municipale «Graine d’éveil» a la particularité d’accueillir 120 enfants âgés de 10 semaines à 4 ans, au domicile d’assistantes maternelles agréées par le président du Conseil général de la Savoie et salariées par le C.C.A.S.

Les assistantes maternelles agréées, salariées du C.C.A.S. adhèrent au projet d'établissement et accompagnent régulièrement les enfants à la crèche municipale «Graine d'éveil». Les locaux sont adaptés pour les ateliers d'éveil et les jeux.

Trouver une assistante familiale agréée à proximité de chez vous, de votre lieu de travail, régler les honoraires, chercher une assistante maternelle de remplacement… toutes les démarches sont effectuées par le service.

.

La crèche collective "Nelly Brachet" (lien avec le site de la mairie) :

La crèche collective Nelly Brachet accueille 55 enfants âgés de 10 semaines à 3 ans. Il s’agit d’un mode d’accueil collectif.

La crèche collective est aussi un lieu d’échanges où parents et professionnels communiquent pour le bien-être de l’enfant.

.

Voir les tarifs (lien avec le site de la mairie)

Partager cet article

Repost 0
Publié par Europe Ecologie Les Verts Aix les Bains & Environs - dans Communiqués crèche familiale action sociale Unis et citoyens
commenter cet article

commentaires