Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Élections présidentielles 2017

Nous voici à un nouveau tournant important de la vie politique française. EELV a décidé d'être porteur de l'écologie politique dans cette campagne présidentielle pleine d'enjeux extrêmement importants… à nos lectrices et lecteurs de nous donner leurs points de vue et nous essayerons de leur apporter toutes les informations dont nous disposerons.

 

CHAINES VIDEOS DE YANNICK JADOT
https://www.youtube.com/channel/UCJg0QqSuqN5caoOtjpjG4KA
http://www.dailymotion.com/jadot2017

Rechercher

Nous contacter

En cas de problème, question, n'hésitez pas à nous envoyer un courriel à aixlesbains.ecologie @ gmail.com (sans espaces

Retrouvez-nous sur
LogoFacebook.jpg

Nous rejoindre

Vous pouvez soit nous soutenir en faisant un don ou en adhérant pour rejoindre le rassemblement des écologistes soit en coopérateur (en étant membre d'un autre parti politique) ou soit en adhérent du parti.
 

 

AGENDA

Nous contacter

Des infos plus précises seront données ultérieurement.

logoeelv2011blanc

4 janvier 2010 1 04 /01 /janvier /2010 08:00

EauPotable.jpgLa municipalité aixoise a décidé de subventionner l’achat « d’éco-kits » par les habitants de la ville. Composés de divers éléments, parmi lesquels un livret de conseils, une ampoule à basse consommation, un détecteur de fuites pour chasse d’eau ou encore un débitmètre, ce kit est censé aider les aixois à réduire leur consommation d’eau et d’électricité.

Cette action semble essentiellement symbolique. Elle porte sur 300 kits, soit de quoi équiper en gros 2% des foyers aixois. Par ailleurs, la subvention accordée est très modeste : 15 euros par kit, représentant 25% du coût d’un kit, sur lequel 45 euros restent à la charge des éventuels acheteurs.

SolaireMontmelian.jpgAvec ses 4.500 euros de budget total, cette action apparaît comme bien dérisoire, et en tout état de cause bien insuffisante en regard de l’importance des changements à opérer en matière d’économies d’énergie ou d’eau. Des domaines où la politique municipale se limite pour le moment d’une part à l’attribution de subventions, pour les équipements solaires, la récupération des eaux de pluie ou encore l’achat de deux-roues électriques, et d’autre part à la réalisation d’études, comme l’opération de thermographie aérienne en février 2009. Des études non suivies de réalisations concrètes.

A titre d’exemple, la ville ne dispose à ce jour d’aucun équipement solaire sur ces propres bâtiments.
Et ce malgré des chantiers de rénovation qui auraient facilement pu intégrer l’implantation de ce type d’équipement. Aix les Bains accuse ici un retard considérable sur nombre d’autres communes savoyardes, dont Chambéry, mais aussi et surtout Montmélian.

EauTraitementUVPour ce qui concerne l’eau, les actions sont peut-être plus marquantes et plus positives. On retiendra pour notre part la mise en place de traitement de l’eau potable par ultra-violets. Les initiatives prises par la ville ne doivent pas pour autant faire oublier que le réseau d’adduction d’eau potable aixois continue de se détériorer. La SAUR, usant d’une formule très imagée dans son rapport 2009 de délégation de service public, a parlé d’une « non amélioration des performances ».

 

Formule politiquement correcte pour dire que le taux de performance du réseau baisse, et que le taux de pertes augmente.

Un état de fait qui semble ne guère troubler le délégataire du service des eaux de la ville. Lors d’un précédent conseil municipal, la SAUR a même obtenu l’autorisation des élus pour proposer à ses abonnés aixois la facturation d’un nouveau service d’alerte en cas de consommation anormale. Un comble quand on sait qu'en gros, avec un taux de perte de 45%, pour chaque litre d'eau potable tiré à nos robinets, un autre litre est perdu par le réseau d'adduction !

On sent la SAUR plus motivée par le développement de son chiffre d’affaires que par la mise en place d’une réelle politique qualitative pour le réseau d’eau potable. Deux éléments qui devraient donner à réfléchir aux aixois et à leurs élus quant à l’intérêt pour la collectivité de déléguer le service public de l’eau à une société privée. Une réflexion qui peut d’ailleurs être étendue à d’autres services publics, comme par exemple celui de l’éclairage.

 

 


LogoCriirem.jpgNous attirons par ailleurs votre attention sur cet article du Criirem (Centre de Recherche et d’Information Indépendantes sur les Rayonnements Electromagnétiques) à propos des ampoules basse consommation fluo compactes, comme celle a priori incluse dans le kit proposé par la ville d’Aix (article à lire sur le site du Criirem : Ampoules à économie d’énergie : Alerte à l’allumage électropolluant !).


Ces lampes émettent en effet, notamment à l’allumage, des champs électromagnétiques parfois très importants. Elles ne sont donc pas adaptées à tous les usages. Il faut par exemple éviter d’en équiper les lampes de chevet ou de bureau, et les réserver si possible aux éclairage centraux des pièces, ou encore aux éclairages extérieurs. D’une façon plus générale, aux points d’éclairage situés à une distance d'au moins un mètre des personnes.

 

Par ailleurs, la durée de vie de ces lampes est d'environ 5 à 6 ans. Elles contiennent des composants électroniques, ainsi qu'une petite quantité de mercure. En fin de vie, il est donc impératif de ne pas les jeter avec vos déchets ménagers, mais de les ramener dans un point de collecte en vue de leur recyclage.

 

L’utilisation de lampes à LED nous semble pouvoir être d'ores et déjà privilégiée. Leur coût est certes encore supérieur, mais leur durée de vie, estimée à plusieurs dizaines d'années, permet de sortir de l'ère du tout jetable.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Aix les Bains Ecologie - dans Initiatives
commenter cet article

commentaires