EricPiolle

En trois jours d’assemblée, les conseillers régionaux ont arrêté le budget 2013 de Rhône-Alpes. Après des mois de patiente négociation, puis à travers la vingtaine d’amendements proposés, le groupe EELV a réussi à promouvoir des progrès vers la transition écologique

 

En revanche, tous les amendements proposant des économies dans les dépenses qui maintiennent le modèle productiviste sous perfusion ont été rejetés. Pourtant, session après session, l’idée du progrès écologiste fait doucement son chemin dans la majorité.

On ne peut pas en dire autant du groupe UMP qui s’est acharné à vouloir appliquer le dogme de l’austérité à chaque ligne budgétaire sans considération pour les actions en cours sur le terrain, souvent dans une totale démagogie.

C’est encore pire du côté du Front National qui a cherché à démolir des politiques comme la culture ou la formation, proférant des propos réactionnaires, menaçant de faire obstruction au débat dans son ensemble. Oscillant entre puritanisme et obscénité, Bruno Gollnisch a fini par montrer son vrai visage.

Heureusement, ce parti n’a que peu de pouvoir de nuisance à l’assemblée dont la majorité s’est positionnée, sur proposition d’EELV, en faveur du droit de vote pour les résidents étrangers aux élections locales.