Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Élections présidentielles 2017

Nous voici à un nouveau tournant important de la vie politique française. EELV a décidé d'être porteur de l'écologie politique dans cette campagne présidentielle pleine d'enjeux extrêmement importants… à nos lectrices et lecteurs de nous donner leurs points de vue et nous essayerons de leur apporter toutes les informations dont nous disposerons.

 

CHAINES VIDEOS DE YANNICK JADOT
https://www.youtube.com/channel/UCJg0QqSuqN5caoOtjpjG4KA
http://www.dailymotion.com/jadot2017

Rechercher

Nous contacter

En cas de problème, question, n'hésitez pas à nous envoyer un courriel à aixlesbains.ecologie @ gmail.com (sans espaces

Retrouvez-nous sur
LogoFacebook.jpg

Nous rejoindre

Vous pouvez soit nous soutenir en faisant un don ou en adhérant pour rejoindre le rassemblement des écologistes soit en coopérateur (en étant membre d'un autre parti politique) ou soit en adhérent du parti.
 

 

AGENDA

Nous contacter

Des infos plus précises seront données ultérieurement.

logoeelv2011blanc

22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 13:38

De l’alliance et de la différence ...

par Jacques Archimbaud, Secrétaire National Adjoint d’EELV

Venant après la nôtre, et plutôt réussie quant à la participation et à la maîtrise générale des débats, la primaire des socialistes a témoigné une fois encore de l’aspiration de nos concitoyens à participer davantage à la décision politique et à l’arbitrage des compétitions ou rivalités au sein de la « classe  politique ».

Ce n’est pourtant faire injure ni à celle là  ni à celle ci que de le constater : la procédure ainsi installée pourrait contribuer, si on n’y prenait garde, à renforcer la fâcheuse tendance à l'affaissement de notre démocratie en pure démocratie d’opinion  (de l’instantané, du court terme ou des sondages) et à la polarisation sur la fonction présidentielle, qui est la plaie de « nos » institutions.

Et cela, au moment justement où ce qui manque, c’est une vision du temps long, appuyée sur des formes démocratiques complètement renouvelées.

> lire la suite

« Après Fukushima, on sait qu’un accident nucléaire n’est pas gérable »

Pascal Canfin : "Pour la première fois depuis le début de la crise, l'Europe interdit un produit financier"

Le Parlement européen et le Conseil se sont entendus aujourd’hui sur un compromis en faveur de l’interdiction des Credit default swap (CDS), un produit financier très spéculatif qui permet de s’assurer contre le risque de faillite d’un Etat. Le texte proposé par la Commission européenne en septembre 2010 va donc être adopté et donner à l’Europe les outils pour lutter contre cette spéculation. Interview de Pascal Canfin, eurodéputé EELV, rapporteur pour le Parlement européen de ce texte sur l’encadrement des ventes à découvert, parue dans Les Échos.

Pascal Canfin, eurodéputé (Europe Ecologie-Les Verts) depuis 2009, est le rapporteur pour le Parlement du texte sur l’encadrement des ventes à découvert. Cette nouvelle législation avait été initiée en septembre 2010 par la Commission européenne, sous la pression d’Angela Merkel et de Nicolas Sarkozy.

Quelle est la portée de cette législation européenne ?

Interdire la détention de CDS à nu souverains [c’est-à-dire sans détenir la dette obligataire correspondante] comme c’est prévu dans l’accord politique conclu entre le Parlement européen et le Conseil, c’est quelque chose qui n’a été fait nulle part ailleurs dans le monde. Plus largement, c’est aussi la première fois depuis 2008 et le début de la crise que l’Europe interdit un produit financier. C’est un signal fort et une avancée importante.

Propos recueillis par R. HO, Les Echos
> Pour en savoir plus : accéder au site Internet des Echos

Question de François de Rugy au Premier ministre, sur le démantèlement de la banque DEXIA

M. le président. La parole est à M. François de Rugy, pour le groupe de la Gauche démocrate et républicaine.

M. François de Rugy. Monsieur le Premier ministre, ma question porte sur la situation de Dexia. L’heure est grave et les Français sont inquiets quant à la solidité de notre système bancaire et quant aux engagements que votre Gouvernement a pris, au nom de l’État et avec l’argent public, vis-à-vis des banques.

En 2008 déjà, DEXIA avait bénéficié d’un soutien de trois milliards d'euros. Aujourd’hui, force est de constater que cela a été en pure perte.

Je souhaite donc vous poser aujourd’hui les questions précises auxquelles les Français attendent des réponses précises, au regard de la gravité de la situation.

> voir la vidéo et le texte de l'intervention

Loi sur le renforcement de la sécurité sanitaire des médicaments et des produits de santé : une réforme d'une timidité maladive

Anny Poursinoff : "Renforcer la sécurité sanitaire du médicament et des produits de santé est une priorité que nul ne saurait remettre en question. Comme est venu le rappeler le douloureux scandale du Médiator, la santé publique ne doit jamais être sacrifiée au profit des intérêts économiques.

S'ajoutant à la longue liste des scandales sanitaires et environnementaux de ces dernières décennies, cette affaire est apparue comme « celle de trop », celle qui ne pouvait rester sans réponse. Conflits d'intérêts et mensonges, au détriment de vies humaines... Ce système n'est pas tolérable pour qui se soucie plus de vies humaines que du cours de ses actions en bourse.

C'est en ce sens que je suis intervenue sur les bancs de l'Assemblée nationale, afin de demander la construction d'un véritable système de sécurité sanitaire, indépendant de tout intérêt économique."

> lire la suite

Adoption du projet de loi sur le PADDUC de la corse.

Le Sénat a adopté il y a deux jours, à l'unanimité, le projet de loi concernant l'élaboration du futur PADDUC (projet d'aménagement et de développement durable de la Corse).
Ce vote intervient après celui de l'Assemblée de Corse qui l'avait aussi voté à l'unanimité. Pour mémoire, un premier projet de "padduc" avait été repoussé après la constitution d'un large front d'associations et de mouvements politiques, notamment inquiets des possibles atteintes à la loi littorale.
Nos amendements, en respectant le vote Corse sur le projet , se sont concentrés sur le renforcement des garanties sur le respect de la loi littorale, le ministre de l'intérieur Claude Guéant nous assurant d'un "strict" respect de la loi. Les élus de l'asemblée de Corse ont dorénavant la responsabilité d'écrire ce "padduc" à la hauteur des enjeux d'un développement soutenable de leur île.

Ronan Dantec est intervenu à cette occasion, pour la première fois comme sénateur, en liaison avec les écologistes corses et les élus territoriaux RPS.

> Téléchargez l'intervention de Ronan Dantec

Journée parlementaire EELV

Le 10 octobre dernier, les député-es et les sénateurs-trices nouvellement élu-es d'Europe Écologie-Les Verts ont organisé une journée de débats avec des personnalités des milieux politiques, associatifs et économiques.

Trois thèmes principaux étaient au programme de cette journée :
- La sortie du nucléaire
- La réforme fiscale
- La stratégie pour 2012 avec les autres composantes de la gauche

Revivez la journée :
> Journée Parlementaire EELV (vidéo partie 1)
> Journée Parlementaire EELV (vidéo partie 2)
> Discours d'Eva Joly

3 questions sur la Convention nationale « Des régions à l’Europe : perspectives pour reconstruire l’enseignement supérieur et la recherche »

Quel bilan tire tu des assises de la recherche et de l'enseignement supérieur (ESR) qui se sont déroulé à Lyon le 1er octobre dernier ?

Laurent Audouin (co-responsable de la commission EELV « Enseignement supérieur et recherche – ESR ») : Le nombre de personnes et d'organisations présentes était une première satisfaction : cela démontrait que nous sommes pris au sérieux sur ces questions. L'enseignement supérieur et la recherche ont toujours intéressé les écologistes, que ce soit à cause de l'importance que nous attachons à l'émancipation des personnes, qui passe par l'accès le plus large au savoir et aux formations supérieures, ou du fait de la singularité de notre regard parfois critique sur le progrès scientifique. Mais nous n'étions pas attendu sur ces sujets, ou alors seulement sous l'angle de la critique de certaines technologies. Grâce à un travail patient ces dernières années, grâce à des prises de responsabilité (notamment dans les conseils régionaux), la pertinence des écologistes sur ces questions est désormais reconnue. Il y a une réelle attente à notre égard, et la convention a prouvé que nous pouvions y répondre.

> lire la suite

Tracto-vélo : Nous garderons les terres de Notre Dame des Landes !

Comme vous le savez peut-être déjà, le collectif des élus qui doutent de la pertinence du projet d'aéroport à Notre Dame des Landes (CéDpa) s'associe à la coordination des opposants pour la Tracto-vélo du dimanche 6 au samedi 12 novembre 2011 : déplacement en tracteurs et vélos jusqu'à Paris pour interpeller nos décideurs nationaux, peser sur les négociations entre partis qui ne manqueront pas d'avoir lieu pour les Présidentielles 2012 et dénoncer encore une fois l'aberration de ce projet dans la conjoncture financière, économique, sociale et environnementale actuelle.

Vous êtes attendus nombreux le 12 novembre à Paris pour l'arrivée de cette "caravane".

Plus d'infos :
> le site du collectif : http://aeroportnddl.fr
> le site de la Tracto vélo :  http://tractovelo-ndl-2011.blogspot.com/

Retour sur le 19eme Congres des Villes et Territoires Cyclables à Dijon

Le 19ème congrès du Club des Villes et Territoires Cyclables s'est tenu à Dijon les 5, 6 et 7 octobre.

Le Club, qui a été présidé par Denis Baupin de 2001 à 2008, est animé activement par de nombreux élus/es EELV au sein du bureau et de groupes thématiques (VAE, habitat et vélo...).

Le vélo fait partie des outils efficaces de lutte contre les gaz à effet de serre et c'est un mode de déplacement allégeant considérablement le budget transports des ménages.

S'il constitue un mode de déplacement tout à fait adapté dans les villes denses, il faut trouver les solutions pour le vélo dans les zones périurbaines des villes et dans les cas d'agglomérations trop étalées. C'est l'enjeu de l'intermodalité transports collectifs/vélo avec les équipements nécessaires (abri-vélo, vélo-station, services de location, soutien au vélo pliant...).

> lire la suite sur le site de la FEVE

A lire : En finir avec le nucléaire

Vient de paraître aux éditions du Seuil : "En finir avec le nucléaire" de Benjamin Dessus et Bernard Laponche.

Un livre clair et concis qui démontre la nécessité et la possibilité d'en finir avec le nucléaire. Il commence par réfuter les arguments spécieux des partisans du nucléaire sur l’indépendance énergétique prétendue, sur la sûreté et la sécurité, qui seraient un
privilège unique de la technologie nucléaire française, sur le coût du kWh nucléaire, largement sous-évalué, sur les marchés étrangers juteux, fortement surestimés, sur le contrôle grâce au nucléaire des émissions de gaz à effet de serre, marginal, sur la
question des déchets, nullement réglée. Il expose les raisons pour lesquelles il faut sortir du nucléaire : le risque inacceptable d’un accident majeur dont les conséquences catastrophiques sont démontrées par Tchernobyl et Fukushima, la production de déchets radioactifs extrêmement dangereux pour des siècles et des millénaires, l’utilisation et la diffusion de techniques permettant la prolifération des armes nucléaires. Il replace ensuite la sortie du nucléaire dans le cadre d’une transition énergétique que les inégalités de la consommation mondiale et les problèmes écologiques globaux rendent indispensable. Alors que la situation singulière de notre pays nous mène à l’isolement et à l’impasse, les auteurs proposent un scénario raisonné de sortie du nucléaire, fondé sur un autre mode de consommation et de production de l’électricité et discutent les conditions politiques et sociales de la transition

Partager cet article

Repost 0
Publié par Europe Ecologie Les Verts Aix les Bains & Environs - dans Communiqués
commenter cet article

commentaires