Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Élections présidentielles 2017

Nous voici à un nouveau tournant important de la vie politique française. EELV a décidé d'être porteur de l'écologie politique dans cette campagne présidentielle pleine d'enjeux extrêmement importants… à nos lectrices et lecteurs de nous donner leurs points de vue et nous essayerons de leur apporter toutes les informations dont nous disposerons.

 

CHAINES VIDEOS DE YANNICK JADOT
https://www.youtube.com/channel/UCJg0QqSuqN5caoOtjpjG4KA
http://www.dailymotion.com/jadot2017

Rechercher

Nous contacter

En cas de problème, question, n'hésitez pas à nous envoyer un courriel à aixlesbains.ecologie @ gmail.com (sans espaces

Retrouvez-nous sur
LogoFacebook.jpg

Nous rejoindre

Vous pouvez soit nous soutenir en faisant un don ou en adhérant pour rejoindre le rassemblement des écologistes soit en coopérateur (en étant membre d'un autre parti politique) ou soit en adhérent du parti.
 

 

AGENDA

Nous contacter

Des infos plus précises seront données ultérieurement.

logoeelv2011blanc

11 mars 2010 4 11 /03 /mars /2010 07:00
Cécile DuflotQue pensez-vous de l'ambiance de cette campagne électorale ?

C. D. : La manière le débat est mené, où l'on parle de tout sauf de projet, peut amener à dégoûter les gens. Nous n'avons pas participé à ces polémiques. Si on veut redonner un peu de sens à la politique, que chacun dise ce qu'il a à proposer. Il ne reste même pas trois semaines avant le scrutin et on n'a pas encore parlé des projets. Ça me désole pour la politique et la démocratie.

 

La richesse d'Europe Ecologie, c'est d'avoir inventé un nouvel espace et une nouvelle façon de faire de la politique qui articule un parti, les Verts, et des citoyens, des gens issus de la société civile, du monde associatif, qui ont décidé de faire le pas de l'engagement politique. Afin de pérenniser cette force politique, nous devrons continuer d'inventer des formes nouvelles. Il n'y a pas de recette préétablie, mais Europe Ecologie doit être le lieu de l'élaboration de la réponse à la crise démocratique, à la fois en ouvrant une voie nouvelle avec les solutions écologistes et aussi en créant des formes d'engagement moins traditionnelles, plus inventives. Je ne vous cache pas que ce n'est pas simple, mais en gardant ce qui a fait notre force – le dialogue, la capacité au consensus et le travail en équipe –, je suis convaincue que nous trouverons les moyens de garder cette vitalité et le refus de se couler dans des moules préétablis.

 

> Faire la politique autrement, c'est quoi ?

C'est faire de la politique vraiment. Je ne résous pas à considérer que la politique est un métier et que cela passe par le cumul des mandats. La France en souffre : 83 % des parlementaires sont en situation de cumul contre moins de 10 % dans les autres pays européens. Nous sommes au bout d'un système politique et c'est ce qui explique l'augmentation de l'abstention. Il y a une forme de désaveu des politiques mais aussi de la politique.

 

> Comment redonner du sens à la politique ? Par le renouvellement ?

Oui mais il faut surtout être capable de faire émerger une parole collective. Cécile Duflot « Nouvelle Star » ne m'intéresse pas. La politique n'est pas un concours de beauté et nous avons su sortir de la logique de personnalisation qui fait du mal aux formations politiques. J'ai envie qu'il y ait une capacité de porter collectivement un projet. Pour les Régionales, notre originalité est cette vision partagée entre toutes les têtes de listes. C'est la capacité de créer de la coopération plutôt que de la compétition entre nos territoires, c'est être dans de nouvelles énergies plutôt que dans le ronron. C'est la grande différence entre Europe Ecologie et les autres.

 

Varvara P : Idéologiquement, vous sentez-vous vous proche de Daniel Cohn-Bendit ?

Cécile Duflot : Je me sens écologiste, profondément écologiste. Il l'est aussi. Cela signifie que nous portons la même analyse sur la globalité de la crise que nous connaissons, et notamment sur les conséquences de l'épuisement des ressources naturelles qui ne permettent pas d'imaginer que l'on va renouer avec les méthodes du passé. Cela signifie aussi que nous voulons mettre au cœur de notre projet politique les valeurs essentielles que sont le partage des richesses, l'égalité des droits, la coopération. L'écologie n'est pas une idéologie traditionnelle puisqu'elle revendique la subtilité, la complexité à la fois des analyses et des solutions. Chacune et chacun apporte dans ce cadre la spécificité de son approche.


On peut être dans la logique du « encore » et donc reproduire l'existant. Mais on peut aussi vouloir passer à l'étape suivante, c'est-à-dire l'écologie. Pour cela, il faut que nous montrions que nous avons une vision globale : nous ne pouvons plus cantonner les écologistes à certains secteurs. Pour nous, avoir une politique économique et industrielle qui va vers des emplois durables et non délocalisables, est une priorité.

Une majorité de gauche avec les écologistes en tête de liste ou en position déterminante, changera les politiques menées au niveau régional.



Montage réalisé à partir de plusieurs réponses données par Cécile Duflot prises dans plusieurs interviews.

Sources :

METROFRANCE
LE MONDE
LE PROGRES

Partager cet article

Repost 0
Publié par Aix les Bains Europe Ecologie et Environs - dans Informations régionales
commenter cet article

commentaires