Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Élections présidentielles 2017

Nous voici à un nouveau tournant important de la vie politique française. EELV a décidé d'être porteur de l'écologie politique dans cette campagne présidentielle pleine d'enjeux extrêmement importants… à nos lectrices et lecteurs de nous donner leurs points de vue et nous essayerons de leur apporter toutes les informations dont nous disposerons.

 

CHAINES VIDEOS DE YANNICK JADOT
https://www.youtube.com/channel/UCJg0QqSuqN5caoOtjpjG4KA
http://www.dailymotion.com/jadot2017

Rechercher

Nous contacter

En cas de problème, question, n'hésitez pas à nous envoyer un courriel à aixlesbains.ecologie @ gmail.com (sans espaces

Retrouvez-nous sur
LogoFacebook.jpg

Nous rejoindre

Vous pouvez soit nous soutenir en faisant un don ou en adhérant pour rejoindre le rassemblement des écologistes soit en coopérateur (en étant membre d'un autre parti politique) ou soit en adhérent du parti.
 

 

AGENDA

Nous contacter

Des infos plus précises seront données ultérieurement.

logoeelv2011blanc

21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 15:09

Nous avions organisé en février 2010 un débat sur l'eau avec entre autres M. Vincent COMPARAT, physicien retraité du CNRS, qui a mené le combat pour la re-municipalisation de l’eau grenobloise, et M. Yves PACCALET et nous y avions évoqué l'aspect de la privatisation et la commercialisation de l’eau.

Comment a-t-on pu laisser privatiser ce bien commun en France ?

A Aix-Les-Bains, la SAUR a conclu un contrat de 30 ans qui s'achève en 2018...on est en droit de s'interroger sur l'intérêt de privatiser vu les résultats sur la facture d'eau et les fuites... Cependant, une remunicipalisation pourrait être envisagé dès 2015 comme à Montbéliard (lire ici), question de volonté politique...

Des articles à lire ou relire sur Aix Hebdo :

Ne ratez pas « Water makes money » mardi soir à 20h40 sur Arte

Fallait oser !

Entre le politicien et le technicien, c'est une histoire d'eau

Histoire d'eau : un député-maire, quelques fioles et pas mal de cruches

 


Cela mériterait un grand débat sur Aix.

Nous y reviendrons prochainement...

En attedant ne ratez pas ce documentaire mardi soir à 20h40 sur ARTE :

 

WaterMakesMoney.png

Synopsis

 

Une enquête sur le processus qui a conduit à l'abandon des régies publiques, encouragé par «le droit d'entrée» : une pratique consistant, pour les opérateurs privés, à mettre à disposition des communes une confortable somme d'argent afin de s'assurer la conversion au modèle du PPP - partenariats public-privé. Ces mariages d'intérêt ne sont pas restés sans conséquences pour les usagers : factures en constante augmentation, canalisations non entretenues, une liste de doléances qui a incité certaines municipalités, comme Paris et Grenoble, à choisir la «recommunalisation». En France, mais aussi en Allemagne, au Kenya ou au Guatemala, par la voix d'experts, d'élus locaux et de représentants d'associations de consommateurs, ce film alerte sur les dangers liés à l'hégémonie de Veolia et Suez.

La critique TV de télérama du 19/03/2011

2T

L'eau du robinet est-elle une marchandise comme les autres ? Non, répond cette enquête limpide comme de l'eau de roche qui dénonce la privatisation de la gestion du précieux liquide. En France, 80 % de l'approvisionnement en eau est géré par Veolia et Suez - les communes, propriétaires des infrastructures, délèguent l'exploitation aux deux géants du secteur. Or, constatent Leslie Franke et Herdolor Lorenz, ces multinationales transforment les usagers que nous sommes en vaches à lait. Une fois le partenariat décroché, elles augmentent peu à peu les factures tout en réduisant la qualité de l'entretien et du renouvellement des réseaux. Elles chlorent inconsidérément l'eau pour se simplifier la tâche. De plus, continuent les réalisateurs, Veolia et Suez trompent les élus à coups de contrats opaques - voire les corrompent - et pratiquent un lobbying très efficace jusqu'à Bruxelles.

La charge est vive, mais solidement argumentée et soutenue par des intervenants de poids, tels le maire de Munich et l'adjointe au maire de Paris chargée de l'eau, Anne Le Strat. Paris, c'est d'ailleurs l'exemple d'une ville qui a choisi de « recommunaliser » sa gestion de l'eau. Comme toujours plus de villes en France et dans le monde. Les deux tiers des contrats passés entre les sociétés privées et les villes arrivant à échéance dans les quatre ans qui viennent, ce film militant entend peser dans la balance.

Marc Belpois

Partager cet article

Repost 0
Publié par Europe Ecologie Les Verts Aix les Bains & Environs - dans Economie - emploi
commenter cet article

commentaires