Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Élections présidentielles 2017

Nous voici à un nouveau tournant important de la vie politique française. EELV a décidé d'être porteur de l'écologie politique dans cette campagne présidentielle pleine d'enjeux extrêmement importants… à nos lectrices et lecteurs de nous donner leurs points de vue et nous essayerons de leur apporter toutes les informations dont nous disposerons.

 

CHAINES VIDEOS DE YANNICK JADOT
https://www.youtube.com/channel/UCJg0QqSuqN5caoOtjpjG4KA
http://www.dailymotion.com/jadot2017

Rechercher

Nous contacter

En cas de problème, question, n'hésitez pas à nous envoyer un courriel à aixlesbains.ecologie @ gmail.com (sans espaces

Retrouvez-nous sur
LogoFacebook.jpg

Nous rejoindre

Vous pouvez soit nous soutenir en faisant un don ou en adhérant pour rejoindre le rassemblement des écologistes soit en coopérateur (en étant membre d'un autre parti politique) ou soit en adhérent du parti.
 

 

AGENDA

Nous contacter

Des infos plus précises seront données ultérieurement.

logoeelv2011blanc

11 juin 2011 6 11 /06 /juin /2011 06:00

ConferenceMicheleRivasi05062009.jpgNotre groupe s’est intéressé à cette thématique des ondes électromagnétiques dès sa création au printemps 2009 (lire ici les articles) avec notamment une conférence avec Michèle Rivasi. Nous allons continuer à œuvrer pour que la création d’un centre local de mesures et d’informations puisse voir le jour sur Aix les Bains.

 

 


Source : blog de Michèle RIVASI

 

31 mai 2011

Le groupe d’experts internationaux rassemblés à Lyon par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), une agence de l’OMS, a classé comme « possible cancérigène » les rayonnements des champs électromagnétiques radiofréquence. Cette décision, votée à l’unanimité, place les ondes du téléphone mobile dans la même catégorie que la laine de verre et les vapeurs d’essence.

 

« Il vaut mieux tard que jamais » a déclaré l’eurodéputée Michèle Rivasi (Europe Ecologie Les Verts) à l’annonce de cette décision. « L’OMS reconnait enfin le risque cancérigène du téléphone mobile. »

 

« Maintenant, cettte reconnaissance doit rapidement être suivie d’effets, en particulier auprès des enfants et adolescents utilisant un mobile. Les gros consommateurs, les plus anciens aussi, sont aux avants postes du risque. Les pouvoirs publics ont le devoir de prendre des mesures très claires et explicites. A quant, comme pour les cigarettes, l’avertissement « une consommation importante nuit à la santé » sur les mobiles ? » demande Michele Rivasi, également biologiste et fondatrice du Criirem, le Centre de Recherche et d’Informations Independantes sur les Rayonnements ElectroMagnétiques.

 


Un sujet proche que nous souhaitons porter à votre connaissance : le projet Synerail, faisceau GSM le long des voies TGV nous amène à nous interroger. L'intention d'équiper les trains de réseau GSM nous semble particulièrement sujette à questionnements sur l'innocuité sanitaire.

 

Daprès l'association des Robin des toits (extrait de leur courrier à la SNCF)

 

"Les valeurs auxquelles vous proposez d'exposer le public (1V/m en moyenne, jusqu'à près de 3V/m), correspondent au mêmerisque que si vous soumettiez leur corps entier au rayonnement maximal d'un iphone en communication, lequel a un effet thermique au-delà de 6 minutes d'exposition, mais sur 3H de trajet, à une vitesse de 300km/h, par pointes considérables lorsqu'on se rapproche de l'antenne. De plus, vous ignorez le champ auquel le public s'expose naturellement dans les transports en commun à cause des rayonnements des téléphones : parfois plus de 10V/m dans un métro en sous-sol et en mouvement ! (Mesures Robin des Toits). De plus, AUCUNE étude n'a été effectuée sur l'impact sur l'effet Doppler des micro-ondes, qui sans nul doute résultera en exposition en un cocktail d'interférences aux conséquences imprévisibles tant sur la santé que sur les technologies.

 

Vous allez immanquablement perturber durablement l'environnement CEM autour des antennes : maisons, hôpitaux, appareils de précision - les vôtres compris (GPS, radios, onduleurs, appareils de sécurité, thyristors et autres équipements électrotechniques à bord du train notamment) ; de tels seuils d'émissions mettent en danger la santé et la sécurité de tous ceux qui vont vivre ou passer près de ces antennes. 

 

Quant à l'impact sur la santé, nombre de gens rapportent être atteints de syndromes qui les rendent sensibles à des niveaux d'ondes pulsées comprises entre 600MHz et 6GHz, qui comprennent donc les ondes de la téléphonie mobile, dès deux minutes d'exposition à un niveau supérieur à 0,6V/m. Vous êtes-vous préparé à l'éventualité d'avoir à faire face à leur mécontentement, quand ceux-ci se seront rendus compte que de tels niveaux d'exposition leur interdisent purement et simplement de prendre le train ? ".

 

Nous vous proposons de prendre connaissance d'infos sur le site de Robin des Toits.

 

Repost 0
Publié par Europe Ecologie Les Verts Aix les Bains & Environs - dans Antennes relais -WIFI - ondes électromagnétiques
commenter cet article
18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 18:16

AntennesRelaisToitNotre groupe s’est intéressé à cette thématique dès sa création au printemps 2009. Nous allons notamment continuer à œuvrer pour que la création d’un centre local de mesures et d’information puisse voir le jour sur Aix les Bains. Cette initiative, que nous avons lancée en début d’année 2010, nous espérons qu'elle aboutisse  sur une mise en place concrète dans les prochains mois. Le mode de fonctionnement retenu devrait être similaire à ce qui a été mis en place pour le radon, avec un travail en commun entre Europe Écologie, la ville d’Aix les Bains, qui fournirait les moyens logistiques (matériels, formation) et l’UFC Que Choisir qui serait chargé notamment de la réalisation et de la restitution des mesures.

 

Nous n'avons pas vu l' émission, mais nous relayons cette info pour l'intérêt que le sujet doit susciter.

 

Mauvaises ondes

2T

Sciences et technique par Sophie Le Gall

 

Mercredi 18 mai 2011 de 20h35 à 22h05 sur France 3

>  Rediffusion samedi 21/05/2011 à 02:25 sur France 3

 

Synopsis

Les ondes électromagnétiques, inodores et invisibles, sont pourtant partout, des fours à micro-ondes au Wi-Fi, en passant par les téléphones portables. En quelques années, ces technologies ont littéralement envahi le quotidien, mais les autorités sanitaires ont-elle réellement mesuré les risques liés à l'utilisation de ces micro-ondes ? Devant l'inquiétude grandissante des consommateurs, l'Etat a édicté un certain nombre de normes, mais celles-ci sont-elles efficaces et suffisamment strictes pour une protection optimale ? Nombreux sont les scientifiques qui se penchent sur la question en livrant des études poussées, mais lorsqu'ils fournissent des résultats inquiétants, ils sont alors fréquemment discrédités. Sophie Le Gall tente à son tour d'identifier le danger lié à l'utilisation croissante de ces technologies.

La critique TV de télérama du 14/05/2011

2T

Elles tissent une toile invisible. Wi-fi, téléphone sans fil, four à micro-ondes ou babyphone installé près du berceau... : les ondes électromagnétiques ont envahi notre quotidien. Sans oublier bien sûr le téléphone mobile, devenu auxiliaire incontournable de nos vies. On compte aujourd'hui 64 millions de portables en France, soit un taux d'équipement de 99,7 %. Et 78 000 antennes-relais.

Quels sont les effets sur la santé de cette révolution technologique galopante ? C'est la question posée par cette enquête qui s'aventure dans « le brouillard électromagnétique généré par l'industrie ». Sans prétendre apporter de réponse catégorique, la journaliste Sophie Le Gall (déjà auteur l'an dernier de l'édifiant Du Poison dans l'eau du robinet) montre combien le dossier des ondes est rempli de zones d'ombre. Et comment les industriels et les opérateurs tentent de brouiller le message des scientifiques dont les travaux vont à l'encontre de leurs intérêts. Le calendrier de l'industrie n'est pas celui de la science, explique un chercheur : là où la recherche demande du temps et du recul, le développement du marché, lui, n'attend pas.

La journaliste met également en lumière les liens ambigus noués par les opérateurs avec des laboratoires chargés d'évaluer la dangerosité de leur technologie. Elle montre combien les normes censées garantir la santé des consommateurs semblent plutôt protéger les intérêts des industriels. Des industriels à la manoeuvre, qui savent jouer opportunément d'une période de vacance du pouvoir (juste après le 21 avril 2002) pour faire signer un décret réglementant les émissions des antennes-relais. Conflits d'intérêts, manipulation de la recherche, normes protectrices obsolètes, intérêts commerciaux primant sur la défense de l'intérêt des consommateurs : le désespérant refrain de nombre d'enquêtes récentes touchant à la consommation et à la santé.

Virginie Félix


Prochaines diffusions TV de l'émission
Mauvaises ondes

mercredi 18/05/2011 à 20:35 sur France 3 Ajouter ´ mes alertes
inédit "en clair"
Showview : 424296

169 Malentendant -TP

 


samedi 21/05/2011 à 02:25 sur France 3 Ajouter ´ mes alertes
rediffusion
Showview : 4235605




Repost 0
Publié par Europe Ecologie Les Verts Aix les Bains & Environs - dans Antennes relais -WIFI - ondes électromagnétiques
commenter cet article
25 août 2010 3 25 /08 /août /2010 06:00

AntennesRelaisPhotoFormatPortaitA notre soirée du 9 juin dernier à Aix sur le sujet des ondes électromagnétiques, ce jeune apiculteur était intervenu pour parler de son problème qui n'est toujours pas résolu et nous relayons donc ici l'appel à action :

 

APPEL A UN SITTING DE PROTESTATION PACIFIQUE LE JEUDI 26/08 A VIMINES

 

en soutien à Thibaut, jeune apiculteur installé à Vimines au printemps de cette année. Un pylône portant des antennes relais est en cours de construction à 20 mètres de ses ruches. D'une hauteur de 35 mètres, soit l'équivalent d'un immeuble de 13 étages, les antennes relais ne laisseront aucune chance à Thibaut de réaliser son voeux le plus cher, être apiculteur, métier pour lequel il vient de se former. Malgré une tentative de dialoguer avec le maire, le collectif d'habitants n'a pas été entendu. Une réunion publique réservée uniquement aux habitants du hameau concerné (je me suis vu refusé l'accès de la salle par 2 adjoints alors que je venais au nom de SERA) n'a pas modifié les décisions des élus municipaux.

 

Il faut savoir que plusieurs études scientifiques sérieuses démontrent que les ondes électro magnétiques terrestres permettent aux abeilles de se repérer dans le temps et dans l'espace. Les ondes électro magnétiques des antennes relais perturbent la réception par les abeilles de ces ondes terrestres et elles perdent alors  leurs capacité à s'orienter.

 

Nous organisons un sitting pacifique sur les lieux des travaux au lieu-dit Le Lard, route de St Sulpice à Vimines, commune du parc régional de la Chartreuse, jeudi matin vers 10 heures à l'occasion d'un reportage tourné par FR3.

 

Venez nombreux si vous le pouvez pour soutenir Thibaut, pour soutenir la santé humaine et animale, la biodiversité essentielle à l'alimentation.

Pour plus d'information, vous pouvez me joindre au 04 79 96 94 94

Amitiés écologistes. Paul

Repost 0
Publié par Aix les Bains Europe Ecologie et Environs - dans Antennes relais -WIFI - ondes électromagnétiques
commenter cet article
19 juin 2010 6 19 /06 /juin /2010 07:00

La TV Net Citoyenne était présente lors de notre soirée du 9 juin au centre des congrès d'Aix les Bains sur les ondes électromagnétiques et les antennes relais. Vous pouvez regarder leur reportage grâce au lecteur ci-dessous .

 

L'occasion pour nous de saluer cette initiative de création d'un web TV associative consacrée aux bassins aixois et chambérien, mais aussi aux Bauges et à la Chautagne.Cliquez sur ce lien pour accéder au site de le TV Net Citoyenne.

 

 

Repost 0
Publié par Aix les Bains Europe Ecologie et Environs - dans Antennes relais -WIFI - ondes électromagnétiques
commenter cet article
12 juin 2010 6 12 /06 /juin /2010 06:00

Conference_9_juin_public.jpgCe sont près de 100 personnes qui sont venues mercredi 9 juin au centre des congrès pour assister à la conférence organisée par le groupe Europe Écologie Aix les Bains et Environs sur le thème des ondes électromagnétiques et des antennes relais.

Après le succès de notre réunion sur le thème de l’eau, le 10 février dernier, dans la même salle du centre des congrès, cette seconde soirée réussie est pour nous un encouragement à poursuivre dans la même voie. Nous nous attacherons donc à proposer dans les prochains mois d’autres conférences aux habitants du bassin aixois, sur des thèmes restants à déterminer (faites-nous parvenir vos idées et vos souhaits).

Conference_9_juin_Philippe_Perrin_Bruno_Geissert.jpgConcernant la conférence de ce mercredi, son objectif principal était de porter le débat sur la place publique, en donnant la parole à des intervenants d’horizons et de sensibilités diverses, sans lien politique direct avec le mouvement Europe Écologie, ainsi qu’au public. L’intervention de Philippe Perrin, éco-infirmier aixois, membre fondateur de l’association SERA (Santé Environnement Rhône-Alpes) a sans doute été la plus appréciée. Mais tous les autres intervenants (Bruno Geissert, Jean Rinaldi et Marc Cendrier) ont su capter l'attention du public. Un grand merci à eux aussi. En fin de séance, de nombreuses questions du public ont donné lieu à des échanges très intéressants avec les différents conférenciers.

Conference_9_juin_Marc_Cendrier.jpgUn seul regret concernant cette soirée : que nous n’ayons pas pu obtenir le soutien de la ville pour faire venir Pierre LE RUZ, président du CRIIREM, expert scientifique reconnu au niveau international. Sa présence aurait permis de rendre cette soirée encore plus instructive et constructive.

Notre groupe va continuer à travailler sur cette thématique, à laquelle il s’est intéressé dès sa création au printemps 2009. Nous allons notamment continuer à œuvrer pour que la création d’un centre local de mesures et d’information puisse voir le jour sur Aix les Bains. Cette initiative, que nous avons lancée en début d’année 2010, devrait aboutir sur une mise en place concrète dans les prochains mois. Le mode de fonctionnement retenu devrait être similaire à ce qui a été mis en place pour le radon, avec un travail en commun entre Europe Écologie, la ville d’Aix les Bains, qui fournirait les moyens logistiques (matériels, formation) et l’UFC Que Choisir qui serait chargé notamment de la réalisation et de la restitution des mesures.

Pour l’instant, ce dossier semble être mis en attente pour des raisons budgétaires. Mais au vu des sommes en jeu, relativement faibles en comparaison au budget de fonctionnement de la ville, et au vu des déclarations du maire à la presse en début de semaine, ce blocage ne devrait pas perdurer trop longtemps.

 

 

Repost 0
Publié par Aix les Bains Europe Ecologie et Environs - dans Antennes relais -WIFI - ondes électromagnétiques
commenter cet article
3 juin 2010 4 03 /06 /juin /2010 06:00

AntennesRelaisToitL'association Europe Écologie Aix les Bains et Environs vous invite à une conférence-débat sur le thème des ondes électromagnétiques et des antennes relais le mercredi 9 juin à 20h00 au centre des congrès d'Aix les Bains (espace polyvalent - 1er étage).

Cette conférence s'inscrit dans la continuité du travail effectué sur ce sujet par notre groupe depuis sa création : conférence avec Michelle Rivasi en juin 2009, campagnes pour la candidature de la ville et de la CALB aux initiatives 0,6 V/m, lancement de l'initiative pour la création d'un centre local de mesures et d'information.

La récente affaire de l'antenne relais des Marquisats, fortement relayée par les médias, montre que ce sujet est pleinement d'actualité, et qu'il fait débat. Notre conférence se veut plurielle, avec la présence d'intervenants d'horizons différents :

 

Philippe PERRIN

spécialiste des liens entre

santé et environnement

Membre fondateur de Santé Environnement Rhône Alpes

Logo SERA

Marc CENDRIER

chargé de l'information scientifique de l'association nationale Robin des Toits

 

RobinDesToits.jpg

Bruno GEISSERT

d'Équilibre Habitat Santé

 

EquilibreHabitatSante.jpg

 

Avec également la participation de l'association CCARA

Logo CCARA

 

Nous vous attendons nombreux. Entrée libre. Cliquez ici pour télécharger l'affiche format A4.

 

 

Soirée organisée avec le soutien de

Biocoop.png 

Repost 0
Publié par Aix les Bains Europe Ecologie et Environs - dans Antennes relais -WIFI - ondes électromagnétiques
commenter cet article
12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 06:30

Après avoir alerté la presse écrite, ainsi que la mairie d’Aix les Bains, le collectif contre l’antenne relais des Marquisats fait parler de lui sur TV8 Mont-Blanc. Son objectif reste le même : obtenir le démontage de l’antenne relais, et son déplacement à une distance plus importante des habitations.

Dans un récent classement des « points chauds » réalisé par , l’antenne relais des Marquisats apparait en 21ème place (lire également Antennes relais : un gros « point chaud » sur Aix les Bains aux Marquisats).

Reportage à voir en cliquant ici, ou en utilisant le lecteur vidéo ci-dessous.

A noter que dans son commentaire le journaliste confond la Dent du Chat avec le Mont Revard.

 


 

Repost 0
Publié par Aix les Bains Europe Ecologie et Environs - dans Antennes relais -WIFI - ondes électromagnétiques
commenter cet article
3 mai 2010 1 03 /05 /mai /2010 06:00

Antenne_relais_marquisats_HDS_100429.jpgLes riverains des résidences de l’Hippodrome et des Marquisats se sont regroupés en un comité de vigilance. La proximité immédiate de l’antenne relais les inquiète fortement. Les résultats des mesures réalisées fin 2009 par les opérateurs, et de celles réalisés à la demande du collectif par l’association Robin des Toits viennent confirmer leurs craintes. D'autant plus qu'une étude réalisée par les associations Agir pour l'Environnement et Priartem place l'antenne des Marquisats en 21ème place du classement national des « points chauds ».

Implantée à quelques dizaines de mètres des résidences, sur le toit du bâtiment France Télécom, l’antenne regroupe plusieurs faisceaux hertziens directifs, ainsi que des relais pour le GSM 900 Mhz, le GSM 1800 Mhz et l’UMTS. Toute la panoplie si on ose dire.

Fort de ses 65 familles, et avec l’appui des associations Robin des Toits et CCARA, le comité multiplie les actions : information à la presse, pétition, courrier aux élus et à Orange. Le sujet devrait être évoqué ce soir au conseil municipal, lors des questions orales de fin de séance, par l’intermédiaire des élus Aix Avenir. Le comité des Marquisats prévoit également l’organisation d’une manifestation en juin, et devrait être présent le mercredi 9 juin lors de la conférence sur les rayonnements électromagnétiques organisée par notre groupe.

L’objectif du comité est clair : obtenir le démontage de l’antenne.

Avec ce dossier, la problématique des antennes relais s’invite de façon brutale dans notre ville. Cela devrait contribuer à renforcer la prise de conscience collective, tant parmi la population que parmi les élus.

Dès sa création, en février 2009, le groupe Europe Ecologie Aix les Bains & Environs s’est intéressé à cette problématique, et a mis en place plusieurs actions : Conférence avec Michelle Rivasi, vice-présidente du CRIIREM. Pétition pour demander que la ville se porte candidate à l’initiative 0,6 V/m lancée par l’association Robin des Toits. Communiqués et informations destination de la presse locale. Suivi d’une formation de trois jours au CRIIREM par un des membres de notre groupe. Courrier aux élus de la ville et de la CALB pour demander la candidature de la ville ou de l’agglomération à l’expérimentation lancée par le gouvernenemt en septembre 2009. Proposition de création d’un centre local indépendant d’information et de mesures.

A souligner que, même si à notre goût les choses n’avancent pas assez vite, l’ensemble des élus aixois semblent assez sensibilisés à ces questions. Nous restons néanmoins mobilisés sur ce dossier, et nous apportons notre soutien au Comité des Marquisats.

Nous vous donnons d’ores et déjà rendez-vous le mercredi 9 juin à 20h00 au centre des congrès, pour une conférence sur les rayonnements électromagnétiques qui regroupera plusieurs intervenants d’horizons divers.


Vous trouverez d’autres articles sur ce thème dans notre rubrique Antennes relais,WIFI, ondes électromagnétiques



Repost 0
Publié par Aix les Bains Europe Ecologie et Environs - dans Antennes relais -WIFI - ondes électromagnétiques
commenter cet article
26 janvier 2010 2 26 /01 /janvier /2010 08:00
DAS. Tout le monde ou presque en a déjà entendu parler au moins une fois. Sans forcément savoir de quoi il retourne précisément. Mais tout en étant sûr que le respect de cette norme est un gage de sécurité sanitaire pour les utilisateurs de téléphone portables. Mais est-ce vraiment le cas ?


LE DAS, QU’EST-CE QUE C’EST ?
Lorsqu’une onde électromagnétique atteint un corps humain, elle le traverse. Mais une partie de l’énergie transportée par l’onde est absorbée par le corps. Le DAS, qui signifie Débit d’Absorption Spécifique, mesure cette part d’énergie absorbée.

MesureDAS.jpgLe DAS s’évalue, pour chaque modèle de téléphone, par un processus expérimental complexe, parfois contesté, mais qui s’appuie toujours sur une valeur maximale, correspondant au fonctionnement du téléphone à pleine puissance, c'est-à-dire dans les conditions de réception les plus mauvaises. Plus la puissance augmente, plus la quantité d’énergie transportée augmente, et avec elle la quantité d’énergie absorbée par notre corps (DAS).

Le DAS est exprimé en W/kg. W pour Watt, unité de puissance, caractérisant l’énergie absorbée. Kg pour kilogramme. Le poids d’un cerveau humain adulte est en moyenne de 1,3 à 1,5 kg.


La mesure du DAS d’un téléphone portable reste expérimentale. Elle est effectuée selon un protocole normé, sur un mannequin simulant les caractéristiques physiologiques d'une tête humaine. La mesure sur un être humain étant impossible, compte tenu de l’obligation de placer une sonde au centre de la tête, donc en plein cerveau !

LA NORME FRANCAISE : PAS PLUS DE 2 W/kg
En France, la norme fixe une valeur limite à 2 W/kg. Comme toutes les normes, celle-ci prend en compte une marge de sécurité d’environ 50%. Ce qui signifie que les autorités de normalisation estiment que cette valeur limite pourrait être dépassée sans que cela représente un réel danger, jusqu’à une valeur de l’ordre de 3 W/kg.

Tous les téléphones et autres matériels personnels de communication mobile commercialisés en France ont un DAS qui se situe en dessous de cette valeur limite de 2 W/kg. Ils ne présentent donc, en théorie, aucun danger sanitaire, puisqu’ils respectent la norme.

Ils sont même, pour une immense majorité, bien en deçà de la valeur limite fixée par la norme. Sans compter que, on le rappelle, la valeur du DAS d’un téléphone que vous trouvez dans sa notice, et de plus en plus sur l’étiquette de vente en magasin, correspond à son utilisation dans les plus mauvaises conditions de réception possibles. Des conditions que l’on ne rencontre que très rarement, surtout en milieu urbain. En conditions normales de réception, un téléphone « génère » donc un DAS inférieur à sa valeur maximale de référence, telle qu’elle a pu être mesurée en laboratoire.

POURQUOI PRENDRE DES PRECAUTIONS SUPPLEMENTAIRES ALORS QUE LA NORME EST RESPECTÉE ?
Bien que tous les téléphones et autres matériels personnels de communication mobile respectent la norme sanitaire, bien qu’ils aient un DAS souvent très nettement en dessous de la valeur limite, bien qu’ils ne soient que très rarement utilisés dans les plus mauvaises conditions possibles de réception, les autorités publiques font aujourd’hui plusieurs recommandations de précautions d’usage, parmi lesquelles :

  • une limitation du temps d’utilisation
  • l’utilisation d’une oreillette pour éloigner l’appareil de la tête
  • aucune utilisation par les enfants
  • des précautions particulières pour les adolescents (usage plus restreint)


Toutes ces recommandations, qui relèvent en grande partie de l’application du principe de précaution, font cependant définitivement voler en éclat les anciennes certitudes officielles sur l’absence de risques sanitaires. Elles tendent aussi à démontrer que les normes sanitaires actuellement en place ne sont sans doute pas suffisantes pour assurer la protection des populations et garantir leur santé. En effet, pourquoi préconiser des précautions complémentaires pour utiliser des matériels qui respectent pleinement les normes sanitaires en vigueur, si ce n'est parce qu'il existe un doute sérieux sur l'insuffisance de ces normes pour garantir la santé publique ?

Voila qui a de quoi renforcer les inquiétudes de la population. Ou en tout cas la pousser à s’interroger encore plus sur la prétendue absence de dangers liés aux ondes électromagnétiques en général, et à la téléphonie mobile en particulier.

L’exemple de la norme DAS est d’autant plus inquiétant que l’on constate sur certains matériels que le DAS est plus important lorsqu’ils utilisent les dernières technologies mises en œuvre (UMTS) que lorsqu’ils utilisent les technologies plus anciennes (GSM 900 et GSM 1800). Et ce alors que la puissance maximale diminue dans le même temps. Autrement dit, si danger il y a, ne faut-il pas alors craindre qu’il soit plus grand avec les nouvelles technologies en plein développement comme l’UMTS qu'avec les anciennes technologies GSM.


Tableau du DAS de l’Iphone 3GS (Apple) en fonction de la technologie utilisée, qui montre

que ce téléphone possède un DAS presque 3 fois plus important en UMTS qu'en GSM

DasIphone3GS.jpg


AntennesRelaisPhotoFormatPortait.jpgConstat également inquiétant car on voit que ce qui est en cause, ce n’est pas uniquement la puissance, mais aussi  la technologie employée. Si un même téléphone possède un DAS supérieur en UMTS qu’en GSM, et ce alors même que sa puissance maximale d’émission diminue, on est en droit de se demander si les antennes relais UMTS ne représentent pas un risque plus important que les antennes relais GSM.

 

Question d’autant plus légitime que pour le GSM, la norme française limite à 41 V/m le champ auquel la population peut être exposée, et que pour l’UMTS, cette même valeur limite est de 61 V/m. Ce qui revient donc à accepter que la population soit exposée à des ondes UMTS plus puissantes que des ondes GSM, alors que les ondes UMTS « génèrent » un DAS supérieur aux ondes GSM.

 

Au chapitre des précautions à prendre, peut-être faudrait-il également ajouter celle-ci : désactiver l'UMTS sur son téléphone lorsqu'on n'en n'a pas l'usage. Pour téléphoner, le GSM suffit amplement.

POUR LA CRÉATION D’UN CENTRE LOCAL D’INFORMATION ET DE MESURES
Europe Ecologie Aix les Bains & Environs demande la création d’un centre local d’information et de mesures. Cet organisme indépendant des opérateurs, permettrait aux habitants d’être informés en toute transparence et en toute objectivité. Il permettrait également la réalisation de mesures de l’exposition réelle aux différentes sources de rayonnements électromagnétiques artificiels, que ce soit à domicile, sur le lieu de travail, ou encore à l’extérieur (voir notre précédent article).

 

 

Repost 0
11 janvier 2010 1 11 /01 /janvier /2010 08:00

DauphineLibere8janvier2010CentreMesureOndes.jpgNous avons lancé la semaine dernière l’idée de la création d’un centre d’information et de mesures des rayonnements électromagnétiques, à l’échelle de la ville ou de la CALB (lire notre précédent article).

Nous avons transmis notre proposition aux élus municipaux et communautaires, ainsi qu’à la presse locale. Le Dauphiné Libéré lui a consacré un article dans son édition du 8 janvier (cliquez ici ou sur l’image ci-contre pour lire l’article). La conclusion du journaliste, Ludovic Favre, résume parfaitement notre position : ce centre devra permettre de donner à la question des rayonnements électromagnétiques, la transparence qui lui fait aujourd’hui défaut.

Notre proposition a par ailleurs retenu l’attention du député-maire d’Aix les Bains, Dominique Dord, également président de l’agglomération. Il la juge « loin d’être déplacée », et en cohérence avec l’appartenance de la ville au réseau des villes santé de l’OMS.

Il reste à joindre les actes à la parole. Le groupe Europe Écologie Aix les Bains & Environs continuera bien évidemment à travailler en ce sens.

Sur un plan plus anecdotique, le Dauphiné Libéré croit voir dans notre proposition une visée électorale. Celle-ci ayant été formulée à deux mois des élections régionales de mars. Ce n’est pourtant pas le cas. Notre proposition de création d’un centre d’information et de mesures des rayonnements électromagnétiques est le résultat d’un travail d’information, de réflexion et de formation mené depuis des mois.

Ce travail s’était déjà concrétisé par la venue de Michèle Rivasi en juin dernier, pour une conférence sur le thème des rayonnements électromagnétiques. Nous avons par la suite milité activement pour que la ville d’Aix les Bains ou la CALB se porte candidate aux mesures d’expérimentation initiées par l’association Robin des Toits au printemps 2009, puis reprises au bond par le gouvernement courant septembre.

Notre proposition de ce début d’année n’est donc en rien un « coup électoral ». Mais bien le fruit d’une démarche qui s’inscrit dans la continuité.

 

Il en va de même pour le travail effectué par nos autres commissions, travaillant sur des thèmes comme les bords du lac, les transports, le stationnement ... etc. Autant de sujets sur lesquels nous serons également appelés à faire des propositions concrètes, avant comme après les élections régionales.

Repost 0