Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rechercher

Nous contacter

En cas de problème, question, n'hésitez pas à nous envoyer un courriel à aixlesbains.ecologie @ gmail.com (sans espaces

Retrouvez-nous sur
LogoFacebook.jpg

Nous rejoindre

Vous pouvez soit nous soutenir en faisant un don ou en adhérant pour rejoindre le rassemblement des écologistes soit en coopérateur (en étant membre d'un autre parti politique) ou soit en adhérent du parti.
 

 

AGENDA

Nous contacter

Des infos plus précises seront données ultérieurement.

logoeelv2011blanc

23 octobre 2015 5 23 /10 /octobre /2015 07:00

Même si aujourd'hui, vendredi 23 octobre il ne faut pas oublier la grande rencontre du Rassemblement 2015 à Chambéry (voir notre texte du 19 octobre "une soirée à ne pas manquer") nous tenons, en toute indépendance, à signaler à nos amiEs lectrices et lecteurs le texte que le président régional de la FRAPNA vient de publier. La manière dont les observateurs de ce mouvement ont été traités demande une réponse juridique et militante… à chacun d'entre nous de voir comment réagir pour soutenir cette association et cette action.

Illustration FRAPNA
Illustration FRAPNA

Newsletter régionale FRAPNA - Octobre 2015


L'EDITO DU PRESIDENT : INSUPPORTABLE "DEUX POIDS DEUX MESURES" DE L'ETAT
Sans même attendre l'audience en référé du 19 octobre au Tribunal administratif de Grenoble, niant ainsi notre existence même, Georges-François Leclerc, préfet de Haute-Savoie, a fait déployer massivement, le jeudi 8 octobre, les forces de l'ordre et les agents de l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage sur le massif du Bargy en vue de poursuivre le massacre de la harde de bouquetins du Bargy qu'il avait entamé deux ans plus tôt.

Sept personnes venues pacifiquement observer les opérations sur le terrain se sont vues, avec amende à la clé, reconduites « manu militari » en dehors du « périmètre d'exclusion » arrêté par le préfet de Haute-Savoie qu'ils ne pouvaient connaître car pris la veille au soir et non affiché. Une huitième a été emmenée de force pour subir un interrogatoire policier et s'est vue saisir la carte SIM de son téléphone portable afin d'éplucher ses contacts téléphoniques. Le communiqué du préfet de Haute-Savoie du lendemain est sans ambiguïté quant à l'utilisation de cette « prise de guerre » pour intimider ceux qui auraient pu témoigner du massacre ordonné « à bas bruit », selon les propos du préfet.

Dans quel pays vivons-nous ? Nous condamnons avec la plus grande énergie l'entêtement du préfet de Haute-Savoie à vouloir appliquer SA solution radicale. Rappelons que malgré la décision de rejet de notre référé par le Tribunal administratif de Grenoble, ce massacre de bouquetins - sains dans leur grande majorité - est organisé contre l'avis des scientifiques de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) et du Conseil National de Protection de la Nature comme du syndicat majoritaire SNE-FSU des agents de l’environnement (dont font partie les gardes ONCFS chargés de la basse besogne). Le préfet brandit le risque de propagation d'une épidémie de brucellose pourtant jugé minime à quasi-nul par les scientifiques mandatés par l'ANSES bien mieux qualifiés pour en juger. Il faut dire qu'il a déjà montré qu'il n'hésitait pas à adopter des solutions définitives. En effet, il n'est pas étranger à la commande de 50 millions de vaccins pour une banale épidémie de grippe lorsqu'il était directeur de cabinet de Roselyne Bachelot, alors ministre de la santé.

Nous affirmons notre plein soutien aux militants pacifiques qui ont été victimes de ces violences physiques et morales, alors que les éleveurs preneurs d'otage, qui ont eux commis un délit caractérisé en séquestrant le président et le directeur du Parc National de la Vanoise, sont non seulement sortis libres mais ont été écoutés et ont obtenu gain de cause ! Le contraste entre l'impunité des agitateurs violents de la FNSEA et la répression brutale qui s'abat sur des observateurs pacifiques est tout simplement insupportable.

Note : les 2/3 des 70 bouquetins massacrés étaient parfaitement sains et il était parfaitement possible de les préserver.

Eric FERAILLE, Président régional FRAPNA

Appel à dons "Stoppons l'abattage indiscriminé des bouquetins du Bargy"
Pétition "Sauvez tous les bouquetins sains du Bargy"
Page dédiée

Nous rappelons que ce genre d'article se fait en toute indépendance de la FRAPNA par rapport à EELV et réciproquement. Nous aurons d'ailleurs prochainement l'occasion de parler d'autres actions et d'autres associations de défense de l'environnement.

Repost 0
Publié par Europe Ecologie Les Verts Aix les Bains & Environs - dans associations FRAPNA Bargy Bouquetins Démocratie
commenter cet article
25 mai 2015 1 25 /05 /mai /2015 09:39

Même si nous n'étions pas aussi nombreux que nous aurions aimé (une vingtaine), la réunion menée avec convivialité et efficacité par Alexandra Cusey, Conseillère régionale, a permis d'aborder trois points principaux :

  • la question du projet de camping à Pugny-Mouxy et ses incidences sur la vie de ces deux villages : gestion des circulations, suppression d'une zone humide précieuse,
  • les transports entre Montmélian et Albens, et les difficultés rencontrées avec le Maire d'Aix-les-bains qui ne semble pas prêt à avancer dans le sens d'une gestion commune plus efficace, et pourtant on voit bien qu'on va dans le mur avec les embouteillages quotidiens sur cet axe.
  • enfin la vie démocratique des collectivités territoriales où les élus au second ou au troisième degré* finissent par ne plus prendre en compte les aspirations, les besoins, les réticences de leurs électeurs.

* nous élisons des conseillers municipaux qui vont nous représenter à la Communauté de communes, qui elle va élire un exécutif…

Photo Dauphiné libéré 2011 : Alexandra Cusey, Benoît Leclair, Claude Comet.
Photo Dauphiné libéré 2011 : Alexandra Cusey, Benoît Leclair, Claude Comet.

Les éluEs présentEs ont été très attentifs aux demandes des participants et vont les aider à élaborer leurs dossiers de manière plus efficace, en particulier pour tous les aspects juridiques. Benoît Leclair et Claude Comet qui ont eu ou ont encore une activité régionale liée au tourisme se sont ainsi engagés dans ce sens. Marion Gerlaud, élue minoritaire à Aix-les-bains, a apporté, elle, un éclairage plus local sur le fonctionnement de la municipalité et de la CALB.

Bref ce fut une belle rencontre qui s'est terminée par des échanges plus personnels autour d'une boisson et de cookies préparés par Marion (entre autres bonnes choses apportées par les uns et les autres).

Repost 0
19 février 2013 2 19 /02 /février /2013 00:15
Le_cumul_des_mandats_16659_hd

Le 15 février, le ministre de l’intérieur Manuel Valls  a déclaré dans Le Parisien qu’une loi sur la limitation du cumul des mandats serait très difficile à appliquer pour 2014.

EELV réaffirme sa détermination à l’adoption d’une loi de limitation du cumul des mandats qui soit applicable dès le prochain renouvellement électoral en 2014.

EELV rappelle qu’avec près des trois quarts des députés qui cumulent des mandats, dont 250 celui de députés-maires, la France est championne d’Europe en la matière, tandis qu’en Allemagne, seuls 24 % des parlementaires cumulent avec un mandat local, 20% en Espagne, 7% en Italie et 3% en Grande-Bretagne.

Le non-cumul des mandats est un élément clé pour refonder le lien à la politique. Le cumul bloque le renouvellement de la représentation et témoigne d’une conception du politique dont l’objectif principal est de concentrer le maximum de pouvoir entre un nombre restreint de décideurs. Accroître le nombre de personnes en responsabilités renforce la vitalité de la démocratie, la diversité de la représentation politique et la confiance des citoyens.

Une réforme permettrait non seulement de mettre un terme aux situations de cumul – fonctions législatives nationales et mandat exécutif local, ou présence dans deux exécutifs – mais également d’instaurer une limitation effective du cumul des mandats dans le temps.

Elise LOWY, Porte-parole

Repost 0
Publié par Europe Ecologie Les Verts Aix les Bains & Environs - dans Démocratie
commenter cet article
23 octobre 2011 7 23 /10 /octobre /2011 13:08

Conseils_de_quartiers.jpgSommes-nous encore en démocratie dans notre pays et dans notre ville ? Ni dictature ni démocratie, nous sommes en oligarchie, c'est-à-dire la domination d’une petite classe de puissants qui discutent entre pairs et imposent ensuite leurs décisions à l’ensemble des citoyens. Le régime oligarchique actuel se caractérise par une extension du pouvoir des acteurs économiques, bancaires et financiers avec à Aix : les casinos, des promoteurs et constructeurs immobiliers, des entreprises du bâtiment, paysagistes...

 

Il est impératif de revenir en démocratie et mettre fin à cette oligarchie, régime actuel qui maintient les privilèges des riches au mépris des urgences sociales et écologiques. Que ce soit au niveau local ou national, cette analyse semble pertinente et, hélas, non réservée à Aix-les-bains...


La démocratie ne fonctionne pas bien, elle est bafouée et verrouillée localement :

Non respect de la loi par le député-maire pour l'actionnariat de la ville dans le Casino (dénoncé par la Chambre Régionale des Comptes) ou pour l'offre de servitudes de passages à titre perpétuel et réel sur des terrains communaux, y compris du domaine public, gratuitement et sans demander l'avis du conseil municipal...

Des conseils municipaux et des enquêtes publiques considérés comme de simples formalités administratives plutôt que des moments démocratiques de concertation et de débat.

Irrespect des minorités municipales, droit à la parole très limité si contraire à la mairie, communication d'infos via presse et journal municipal très partiale et contrôlée, etc.


Place des citoyensEt si on réinventait la démocratie ensemble ?

La fréquence et la forme actuelle des réunions de quartiers ou autres pseudo-consultations sur des projets, où tout est déjà décidé d'avance, sont une présentation et un auto satisfecit des actions de la mairie et ne laissent que peu de place aux échanges, relégués en fin de soirée.

Dans l'agenda 21 de 2006 de la ville, il est inscrit : "Créer des conseils de quartiers et rédiger collectivement une charte de participation des habitants pour l'élaboration des projets structurants de la ville" or cet objectif affiché d’implication des citoyens dans les projets et de leur participation à la vie locale n'est toujours pas réalisé.

Notre choix est de proposer le progrès démocratique. Il est temps de faire passer la démocratie aixoise à la vitesse supérieure. Le projet écologiste propose, entre autres, de redonner aux habitants à la fois l’envie et les moyens de reprendre en main la vie de leurs quartiers. Le conseil de quartier avec budget participatif est le premier échelon de l'implantation d'une stratégie d'écologie politique.


A l'automne 2010, notre groupe Europe Écologie Les Verts a demandé la création de conseils de quartier mais le maire n'était pas volontaire sur le sujet. Nous avons donc continué de travailler sur le sujet pour préparer le terrain, en réfléchissant à un éventuel découpage des quartiers, en préparant des propositions de charte et de règlement intérieur. Nous avons aussi rencontré et bénéficions de l'aide de Nicole Guilhaudin, élue écologiste de Chambéry, qui est à l'origine de la mise en place des conseils de quartiers, dont le bénéfice est clairement enregistré par la municipalité, les services techniques et les habitants. Enfin, nous avons dernièrement demander à rencontrer Pascal Peller et Myriam Auvage pour faire avancer ce dossier.


Nous allons continuer nos efforts afin d'obtenir des élus qu’ils respectent leurs engagements en donnant vie aux conseils de quartiers sur notre ville avec budgets participatifs et réalisation de vrais débats (exemples : Musilac, Tillet, ...) Ces conseils doivent en effet être des institutions apolitiques, ouvertes à tous, où chacun doit pouvoir s’exprimer librement et apporter ses idées. Ce ne sont pas des associations mais bien des structures officielles, prévues par la loi (loi Vaillant du 27/02/2002 et CGCT articles L2143-1, L2122-2-1 et L2122-18-1 dans le cas d'Aix), pour favoriser la participation des citoyens à la vie de leur ville. Ils ne peuvent donc exister qu'avec la volonté de la municipalité en place. Laquelle doit leur fournir les moyens matériels et logistiques d'exister, tout en garantissant leur indépendance.
Nous pouvons aider à porter cette idée mais nous ne pouvons pas les créer car c'est du ressort de la mairie de le faire. Les réunions de quartiers (du 3 novembre au 1er décembre 2011) qui arrivent sont une occasion de réclamer et d’enclencher ce changement. Nous invitons tous les aixois à s’investir et à demander aux élus de faire ce à quoi ils se sont engagés. Affirmer vouloir développer la citoyenneté et impliquer les citoyens ne suffit pas.

Maintenant, il faut le faire !
Nous appelons donc les citoyens à se mobiliser, et
signer la pétitionpour réclamer la mise en place de conseils de quartier avec budgets participatifs. Pétition disponible sur le site http://aixlesbains.ecologie.over-blog.com/


 

Les signatures de la pétition commenceront à la réunion publique sur le chantier du Tillet, mercredi 26 octobre à 18h à l'école de Choudy.

 

Les signataires de la pétition déclarent :

- Demander à la municipalité de créer des conseils de quartier avec une mise en place dès le début de l'année 2012

 

PETITION A SIGNER EN LIGNE ICI

 


PETITION PAPIER A TELECHARGER ICI

 

à faire signer autour de vous et à nous retourner à

Europe Ecologie Les Verts Aix Les Bains et environs - chez Michel Trouillet - 3 rue des Pélicans - 73100 Aix-les-bains

Repost 0
Publié par Europe Ecologie Les Verts Aix les Bains & Environs - dans Démocratie
commenter cet article
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 20:48

Albertville, Savoie :

 

Militant anti OGM, il refuse le prélèvement ADN :

convoqué au tribunal correctionnel le 11 avril 2011

 

 

En 2006 ils voulaient alerter sur le risque de contamination d’un silo de maïs destiné à la consommation humaine installé à 1,5m d’un autre contenant 2300 tonnes de maïs transgénique. Un groupe de militants marque ce dernier avec de l’eau et du brou de noix, en présence de la presse, en plein jour, et ce, sans violence de leur part. Ils sont obligés de désarmer le propriétaire des lieux qui vient de tirer un premier coup de feu. 97 de ces militants revendiquent leur action et fournissent spontanément leurs coordonnées et leurs identités à la gendarmerie.

Fin 2009 alors que 65 demandaient à comparaître à leur côté, seulement 12 d’entre eux sont inculpés de destruction de biens et condamnés à 3 mois de prison avec sursis et ≈ 6000 € d’amendes et indemnités diverses.

En février 2008, ce produit OGM MON 810 (Monsanto) faisait déjà l’objet d’un moratoire, toujours en vigueur en 2011. (interdiction de cultiver)

En 2010 après ces faits, l’un d’eux, Yves Meunier est convoqué à la gendarmerie d’Ugine (73) pour y subir un relevé d’empreintes biologiques (A.D.N.). Il revendique son action d’alerte citoyenne et refuse ce prélèvement. Il refuse d’être assimilé à un délinquant criminel ou terroriste et d’être répertorié au Fichier National Automatisé des Empreintes Génétiques. Or le refus de fichage génétique est considéré comme un délit qui peut lui valoir 1 an de prison et 15 000 € d’amende. En mars 2011, il est convoqué au tribunal le 11 avril.

 

L’appareil policier et judiciaire est censé assurer la sécurité de la population.

 

Qu’en est-t-il de l’action de sécurité à assurer par l’État en matière de :

  • sécurité alimentaire ?

  • sécurité pharmaceutique et médicamenteuse ?

  • sécurité sur les services de l’eau ? la pollution de l’air ?

  • sécurité de traitement des déchets ?

  • des risques technologiques sous évalués ?

  • délinquance financière (la seule exclue du fichage A.D.N.) ?

 

D’autres avant Yves Meunier ont refusé ce fichage. Créé à l’origine en 1998 pour ficher les délinquants sexuels, il a été étendu en 2001 à tous les crimes (lois Lopsi1), puis en 2003 aux crimes et délits. Et finalement en 2011 (Lopsi2) ce fichier est connecté aux 59 fichiers de police existants, y compris les interpellations ou infractions classées sans suite. (Déjà 1,7 million de fiches environ)

Au delà de la facilitation de l’identification et la recherche des auteurs d’infraction, ces fichiers ne seraient-ils pas utilisés pour étouffer les voix contestataires citoyennes, syndicales, écologistes, de lanceurs d’alertes, défenseurs des droits sociaux et humains ? Sinon comment expliquer qu’on veuille y inscrire des citoyens qui n’ont en aucune façon cherché à se soustraire à l’action de la justice ?

Yves Meunier doit être relaxé, ce procès est disproportionné par rapport aux faits incriminés.

 

Nous nous déclarons solidaires de son refus et dénonçons le fichage sécuritaire généralisé.

 

Signataires : LDH ; AFPS ; CCUIC ; CGT ; CLAC ; Confédération Paysanne ; CSF ; E-E les Verts ; Faucheurs Volontaires ; PC ; PG ; Solidarité et Progrès ; Stop OGM 73

 

 

Mobilisation citoyenne  : tribunal d’Albertville

Lundi 11 avril 2011 à 13h30

 

 

Repost 0
Publié par Europe Ecologie Les Verts Aix les Bains & Environs - dans Démocratie
commenter cet article
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 08:00

Parlement_europeen.jpgIl n’y a pas qu’au plan national que les parlementaires ont du mal à s’appliquer à eux-mêmes la sobriété qu’ils réclament par ailleurs en matière de dépenses publiques. Nouvelle illustration avec cette nouvelle augmentation votée par une partie des députés européens, au rang desquels ne figuraient pas les élus écologistes.

 

Peut-être que si nos députés cumulaient un peu moins de mandats, ils n’auraient pas autant besoin d’assistants !

 

 

Communiqué original par Karima Delli et Pascal Canfin, eurodéputés Europe Ecologie

Les députés conservateurs, centristes et socialistes de la commission du budget du Parlement européen ont voté récemment une augmentation de 1.500 € par mois du budget des députés européens pour les frais relatifs aux assistants. Un vote qui aura pour conséquence d'augmenter de 13,2 millions d'euros par an les dépenses du Parlement européen ! Le groupe des Verts s'est opposé à cette augmentation.

 

Si la charge de travail des députés européens s'est effectivement accrue depuis le traité de Lisbonne (ce qui est une bonne chose, car le Parlement - seule instance directement élue par les citoyens européens - a davantage de compétences), une augmentation similaire a déjà eu lieu l'an dernier pour permettre aux députés européens d'embaucher davantage de collaborateurs.

 

L’enveloppe mensuelle s'élève déjà à 19.709 euros par mois, ainsi le vote de cette augmentation risque d’être très mal perçu en cette période de «restriction budgétaire» généralisée. Plutôt que plus d'argent, c'est surtout plus de contrôle de l'utilisation de cet argent dont on a besoin ! Pas seulement sur le budget destiné à embaucher des assistants mais également sur le budget mensuel de 4 202€ destiné à couvrir les frais généraux (frais de gestion du bureau, frais de téléphone, déplacements supplémentaires, etc.).

 

Le groupe des Verts au Parlement européen est actuellement le seul à demander que cette enveloppe ne soit plus versée automatiquement mais uniquement sur présentation de justificatifs. Notre groupe a ainsi inscrit dans son code de conduite le principe selon lequel l’ensemble des dépenses doit être justifié, et le surplus restant à la fin du mandat doit être reversé au Parlement européen. On pourrait ensuite voir si les députés européens ont vraiment besoin d'augmenter leur budget de fonctionnement...

 

 

Combien gagne un député européen ? La réponse en cliquant ici

 

 

 

 

Repost 0
Publié par Europe Ecologie Les Verts Aix les Bains & Environs - dans Démocratie
commenter cet article
8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 23:16

cantonales generalVous avez plus de 18 ans ou vous allez les avoir avant le 1er mars 2011....

 

Alors inscrivez-vous sur les listes électorales

pour pouvoir voter

aux prochaines élections cantonales des 20 et 27 mars 2011...

 

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

 

 

Pourquoi voter?

 

Parce que c'est un des moyens de s'exprimer et de faire des choix pour que la société évolue dans le sens que vous choisirez !!!

 

Aux élections cantonales on élit des conseillers généraux. Le Conseil Général de la Savoie (Chambéry) gère plus de 500 millions d'euros par an !!!

 

Le Conseil Général ça vous concerne !!! Il finance:

le RSA (ex-RMI: versement d'une aide pour ceux qui n'ont pas de ressource), le fonds de solidarité pour le logement, le fonds d'aide aux jeunes, la bourse départementale pour les étudiants, la prestation de compensation du handicap, la protection maternelle et infantile...

et puis il finance aussi les routes, les transports en commun, les collèges, les sports d'hiver, les aides aux personnes âgées...

 

Comment voter ?

 

1/ Il vous faut d'abord être inscrit sur les listes électorales de votre commune de résidence avant le 31 décembre 2010!!!!

 

  • Soit vous avez reçu une invitation de votre Mairie car vous atteignez 18 ans: il vous suffit alors d'aller à la Mairie avec votre carte d'identité et un justificatif de domicile (facture d'électricité, gaz, téléphone fixe...). Cela vous prendra moins de 5 mn!!!!

 

  • Soit vous n'avez pas cette invitation ou vous venez de déménager... Il faut aller à votre Mairie avec votre carte d'identité et un justificatif de domicile et là bas vous remplirez un formulaire d'inscription. Cela vous prendra à peine 5 mn!!!

 

2/ Ensuite, c'est facile, il n'y a plus qu'à attendre le jour des élections, vous rendre au bureau de vote de votre domicile, de mettre le bulletin de vote qui vous plaît dans l'enveloppe et de glisser l'enveloppe dans l'urne. Cela prend à peine 5 mn!!!!

Image-2-copie-1.png 

Alors en mars 2011... Votez !!!


Si votre choix est Europe Écologie Les Verts, faites-le savoir :

Des solutions pour la Savoie... Maintenant !

 

Dérèglement climatique et pollutions, crise économique et sociale, démocratie en panne!  Il faut une véritable alternative:

  • Le partage contre le pillage,

  • La solidarité contre les individualismes,

  • La qualité de vie contre la frénésie de consommation,

  • La formation tout au long de la vie contre tous les enfermements et toutes les fatalités.

Europe Écologie Les Verts, c’est un espoir, une volonté, des perspectives concrètes et une autre manière, radicalement nouvelle, de porter la politique de la Savoie !

Europe Écologie Les Verts Savoie : les solutions maintenant

  • Un véritable respect de lanature et la protection des territoires,

  • Des emplois vraiment durables et desaides efficaces pour les plus démunis,

  • Des logements et des déplacements respectueux des personnes et économes en énergie,

  • Des collèges avec de réels moyens pour bien étudier,

  • La consultation des citoyens et l'appui au secteur associatif, en améliorant l’accès de tous aux services départementaux.

Voter, c'est le pouvoir de choisir...

Voter Europe Ecologie-Les Verts, c'est le pouvoir de changer !

Repost 0
Publié par Aix les Bains Europe Ecologie et Environs - dans Démocratie
commenter cet article
25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 08:00

Ci-dessous article paru dans La Vie Nouvelle du 18 novembre 2010.

 

Notre groupe poursuit pour le moment son travail de sensibilisation et d'information de la population aixoise. En parallèle, nous approfondissons nos relations avec des villes où les conseils de quartiers sont en place et fonctionnent, à la satisfaction de tous, habitants et élus.

 

Notre objectif reste de proposer du concret dans les premiers mois de l'année 2011. Mais nous ne pouvons qu'être déçus par l'attitude très en retrait et attentiste de la municipalité. On est bien loin des déclarations d'intentions de l'Agenda 21 qui faisait de la création des conseils de quartiers une action à mener en priorité !

 

101118-LVN-Conseils-de-quartiers.jpg

 

 

Repost 0
Publié par Aix les Bains Europe Ecologie et Environs - dans Démocratie
commenter cet article
24 octobre 2010 7 24 /10 /octobre /2010 07:00

Conseils de quartiersLors du conseil municipal du 18 octobre dernier, les élus d’Aix Avenir ont repris en partie une question de notre groupe concernant la création des conseils de quartiers. Au cours du précédent mandat, la ville a élaboré son Agenda 21, dont le volet consacré au développement de la citoyenneté définit la création des conseils de quartiers, ainsi que la rédaction d'une charte de participation des habitants pour l'élaboration des projets structurants de la ville, comme étant des actions à mener en priorité.

Nous souhaitions donc savoir quelles démarches concrètes avaient été engagées depuis 2006 pour ces actions, et connaître également le calendrier et les modalités de mise en place des conseils de quartiers ainsi que de rédaction de la charte de participation

Nous rappelions également que, lors de la réunion de quartier de Choudy le lundi 11 octobre 2010, une dizaine d'habitants s’étaient déclarés intéressés et prêts à participer à un conseil de leur quartier. Nous souhaitions savoir, en pratique, quelles suites la municipalité entendait donner à cette volonté et dans quel délai ?


La réponse apportée par la municipalité, par la voix de Myriam Auvage, adjointe chargée de la citoyenneté et de l’administration électronique, nous laisse presque sans voix (lire ci-dessous le texte de la réponse). Mais qui y a-t-il donc de surprenant à demander à une municipalité des nouvelles de projets définis il y a quatre ans comme étant des actions prioritaires, mais qui n’ont à ce jour trouvé aucune traduction concrète ? Nos interrogations n’ont aucun caractère polémique, et c’est pourtant sur le ton de la polémique que Myriam Auvage a répondu lundi dernier. Qui plus est, nous n’avons obtenu aucune réponse concrète à nos questions. Au vu de l’intervention de Myriam Auvage, nous ne pouvons hélas pas faire autrement que de conclure que rien n’a été fait depuis 2006 pour mettre en place les conseils de quartier, et que rien n’est programmé à ce jour.

Nous allons donc poursuivre nos actions tant auprès des citoyens que de la municipalité pour que les conseils de quartiers soient mis en place. La loi ne les rend obligatoires que dans les communes d’au moins 80 000 habitants, mais ils sont à nos yeux des éléments clés de la démocratie participative. Ils ont à ce titre, toute leur place dans une ville comme Aix les Bains. Ce que vient confirmer leur statut d’action prioritaire dans l’Agenda 21 de la ville. Agenda dont il faut rappeler qu’il est le fruit d’un travail collectif entre les élus, les services municipaux et les citoyens.






Séance du conseil municipal du 18 octobre
Réponse de Myriam Auvage au nom de la municipalité à la question posée par Aix Avenir
« Voila une question pour le moins surprenante. Parce que depuis le début du précédent mandat de Dominique Dord, c'est-à-dire presque quand même une dizaine d’années, la municipalité pratique régulièrement la démocratie directe et citoyenne ainsi que la concertation avec les habitants. En plus, chaque année, quartier par quartier, tout citoyen peut participer à la réunion d’information qui le concerne, et faire part directement de son point de vue sur la gestion municipale et les problèmes plus particuliers de son quartier.

Quant aux grands travaux, des réunions spécifiques sont organisées avec les commerçants et les habitants riverains, comme ce fut le cas pour la rue de Genève, ça a été le cas également pour le Rondeau et plus récemment la rue de Chambéry. Enfin, chaque jour et plus particulièrement le samedi, le kiosque à projets réunit les citoyens qui le souhaitent pour prendre connaissance des futurs travaux d’aménagement voire même participer à des réunions d’information thématiques.

Cette démocratie directe reçoit l’adhésion d’un grand nombre de citoyens, qui n’hésitent pas à faire part de leur satisfaction. Egalement d’autres réunions de concertation directe sont encore organisées comme ce fut le cas il y a peu, avec les représentants des personnes handicapées, ou à mobilité réduite, avant l’adoption des délibérations relatives à la politique de stationnement.

Voila, c’est la seule réponse pertinente que nous pouvions apporter à votre question qui, je le rappelle, reste bien surprenante. »

Repost 0
Publié par Aix les Bains Europe Ecologie et Environs - dans Démocratie
commenter cet article
14 octobre 2010 4 14 /10 /octobre /2010 07:00

reunions_de_quartiers.jpg Lundi 11 octobre, nous étions présents à l’entrée de la réunion de quartier qui se tenait à l’école de Choudy. Nous avons distribué des tracts pour inviter les habitants à demander la création des conseils de quartiers, et les inviter à y prendre part. Cette démarche a reçu un accueil favorable.

 

 

 

En fin de réunion, nous sommes intervenus pour rappeler brièvement l’intérêt des conseils de quartiers, et pour demander leur création. Le maire s’est dit ouvert, sous réserve que les habitants soient intéressés. Une dizaine de personnes présentes dans la salle ont alors fait part de leur intérêt et surtout de leur volonté de participer à la création et au développement d’un conseil de quartier pour le secteur de Choudy et des bords du lac. Tout le monde y étant favorable, il ne reste plus qu’à joindre les actes à la parole. Ce qui n’est sans doute pas gagné. La création des conseils de quartiers est en effet un engagement formel pris par la municipalité en 2006 au travers de son Agenda 21. Leur inexistence quatre ans plus tard témoigne d’une volonté bien faible de la part des élus qui, alors qu’ils auraient dus être des éléments moteurs pour la création de ces institutions, se sont contentés d’une position attentiste.

Conseils_de_quartiers.jpgNotre groupe Europe Écologie va poursuivre sa démarche dans les autres quartiers, avec le même objectif : obtenir des élus qu’ils respectent leurs engagements en donnant vie aux conseils de quartiers sur notre ville. Ce sans arrière-pensée politique. Ces conseils doivent en effet être des institutions apolitiques, ouvertes à tous, où chacun doit pouvoir s’exprimer librement et apporter ses idées.

La séance de questions/réponses entre la salle et le maire, lors de la réunion de Choudy, a démontré, s’il le fallait encore, que les conseils de quartiers ont toute leur place dans la démocratie locale, et qu’ils ont matière à travailler. Que ce soit sur des questions de la vie courante (poubelles, circulation, incivilité, stationnement … etc) ou sur des projets plus structurants comme par exemple, sur le secteur des bords du lac, l’aménagement de la ZAC ou encore le projet de réouverture de l’embouchure du Tillet. Impliquer les habitants en amont de ces projets faisait également partie des engagements de la municipalité dans son Agenda 21. Force est de constater que sur le projet du Tillet, c’est loin d’être le cas.

Nous invitons donc une nouvelle fois les habitants du quartier à se mobiliser et à instaurer un conseil de quartier. Notamment les riverains du boulevard du Port aux Filles, très inquiets des conséquences sur leur rue de l’éventuelle coupure de circulation sur le boulevard Barrier qui accompagnerait la réouverture de l’embouchure du Tillet.

 

 
Liens à consulter

Pour la création de conseils de quartiers à Aix les Bains  
Les dates des réunions de quartiers 2010
L’Agenda 21 d’Aix les Bains (format PDF – 284 Ko)

Page d’accueil des conseils de quartier sur le site de la ville de Chambéry
Les conseils de quartiers de Chambéry, comment ça marche ?

Repost 0
Publié par Aix les Bains Europe Ecologie et Environs - dans Démocratie
commenter cet article