Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Élections présidentielles 2017

Nous voici à un nouveau tournant important de la vie politique française. EELV a décidé d'être porteur de l'écologie politique dans cette campagne présidentielle pleine d'enjeux extrêmement importants… à nos lectrices et lecteurs de nous donner leurs points de vue et nous essayerons de leur apporter toutes les informations dont nous disposerons.

 

CHAINES VIDEOS DE YANNICK JADOT
https://www.youtube.com/channel/UCJg0QqSuqN5caoOtjpjG4KA
http://www.dailymotion.com/jadot2017

Rechercher

Nous contacter

En cas de problème, question, n'hésitez pas à nous envoyer un courriel à aixlesbains.ecologie @ gmail.com (sans espaces

Retrouvez-nous sur
LogoFacebook.jpg

Nous rejoindre

Vous pouvez soit nous soutenir en faisant un don ou en adhérant pour rejoindre le rassemblement des écologistes soit en coopérateur (en étant membre d'un autre parti politique) ou soit en adhérent du parti.
 

 

AGENDA

Nous contacter

Des infos plus précises seront données ultérieurement.

logoeelv2011blanc

13 octobre 2009 2 13 /10 /octobre /2009 19:00

Mardi 15 septembre, dans le cadre de la semaine européenne de la mobilité, l’ADTC Savoie organisait une conférence sur le thème du « bus à haut niveau de service ».

Animée par Sébastien Rabuel, chargé de mission au CERTU (lire encadré ci-dessous), la conférence n’a hélas pas réussi à attirer un large public.

 

Un peu plus d’une vingtaine de personnes seulement avait pris place dans l’amphithéâtre de l’Université de Savoie rue Marcoz.

 

Si on pouvait noter la présence dans la salle de deux élus chambériens – Mr Dupassieux, élu vert, Vice-Président en charge des transports à Chambéry Métropole et Mr Fachinger , conseiller minoritaire (Liste Dullin) à la Mairie de Chambéry- il n’y avait, sauf erreur de notre part, aucun élu de la CALB ni d'Aix les Bains.

En un peu plus d’une heure, Sébastien Rabuel, au travers d’un exposé parfois très technique, a su apporter un regard objectif sur les différents systèmes de transport en commun en site propre (TCSP). Les éléments de comparaison fournis entre les systèmes de type bus à haut niveau de service (BHNS) et ceux de type tramway sont particulièrement intéressants sur le plan local, compte tenu du projet plus ou moins avancé de réalisation d’un tramway à l’échelle inter-agglomérations (Aix les Bains/ Chambéry).

 



 Pour démystifier un peu ce sigle « barbare » BHNS, on peut dire que le bus à niveau de service est un système de transport en commun, qui va donc comprendre :

 

- une infrastructure (ici routière)
- des matériels (les bus)
- une exploitation (gestion du trafic, billetterie …)

Par rapport à un réseau de bus classique, comme ceux d’Ondéa ou de la STAC, la notion de haut niveau de service est apportée par :

 

- l’emploi de véhicules modernes, confortables, propres
- une infrastructure adaptée pour permettre au bus d’être en dehors du flot de circulation des voitures, ou en tout cas toujours devant
- des stations identifiables et répondant aux normes d’accessibilité (personnes à mobilité réduite, poussettes …)
- un système performant de billettique et d’information en temps réel des voyageurs
- une vraie prise en compte de l’intermodalité
- une fréquence élevée (intervalle maximum de 8’ en période de pointe) et une grande amplitude horaire
- une vitesse commerciale supérieure à celle des bus traditionnels
- une continuité spatiale (pas de rupture du niveau de service le long de la ligne)


Parmi les points qui nous semblent devoir être retenus, on notera tout d’abord qu’un projet de TSCP, quel qu’il soit, doit forcément intégrer la notion de transfert de l’occupation de l’espace urbain ou périurbain par les voitures au profit du TCSP. Autrement dit, réduire la place et le temps accordés à la circulation automobile, pour les redistribuer au profit des transports en commun, mais aussi pourquoi pas des déplacements doux.

On retiendra en second lieu que, même si l’aspect financier est un élément à prendre en compte, le choix d’un type de TCSP (bus, tramway …) doit avant tout reposer sur une étude des besoins des habitants. Une étude dont une des difficultés est d’arriver à anticiper l’avenir, en raisonnant sur une échelle de temps assez longue (20 ou 30 ans, voire plus).


D’après Sébastien Rabuel, le plafond de pertinence d’un système type BHNS se situe à 3.000 voyageurs par heure et par sens en période de pointe. Au delà, il faut envisager d’autres systèmes.

A première vue, un système BHNS apparaît donc comme plus pertinent au plan local qu’un système de tramway. Et ce que l’on raisonne à l’échelle de chacune des deux agglomérations de Chambéry et d’Aix les Bains, ou à l’échelle inter-agglomérations.

Si le projet de tramway, défendu notamment par l’association RATC, n’est pas pour autant à jeter aux oubliettes, il nous semble qu’un projet de type BHNS doit également être envisagé et étudié, et ne doit surtout pas être écarté d'emblée.

 


Pour conclure, temporairement, sur ce sujet, nous regrettons que les aménagements routiers réalisés ces dernières années sur la ville d’Aix les Bains, mais aussi sur les bords du lac, n’intègrent pas des possibilités de mise en place future d’un système BHNS.

 

On pense notamment au boulevard de Lattre de Tassigny (photo ci-contre), au boulevard Wilson (devant la gare), ou encore aux bords du lac sur les secteurs du Lido et des Séselets. Autant d’endroits où l’infrastructure routière a été revue et modifiée en profondeur, mais où aucune réservation n’a été prévue pour intégrer à terme une voirie en site propre pour les bus, ou le passage d’un tramway.

PRESENTATION RAPIDE DU CERTU
Le centre d’études sur les réseaux, les transports, l’urbanisme et les constructions publiques est un organisme public, rattaché au Ministère de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement Durable et de l’Aménagement du territoire.



Le CERTU est chargé de conduire des études dans le domaine des réseaux urbains, des transports, de l’urbanisme et des constructions publiques, pour le compte de l’État ou au bénéfice des collectivités locales, établissements publics ou entreprises chargés de missions de service public ou des professions en cause.

Il contribue, par ses activités de statistiques, d’enquêtes, d’études, d’expertises, d’expérimentation et d’innovation technologique, de production de logiciels, de publication d’ouvrages techniques et méthodologiques, de formation et d’information, au progrès des connaissances et des savoir-faire et à leur diffusion. Il participe également au développement des échanges d’expériences et à la promotion des techniques françaises à l’étranger. Dans son champ d’activités, il contribue à l’élaboration de la normalisation et de la réglementation technique ainsi qu’à la mise en œuvre des autres actions de l’État.



 


Liens à consulter
Site consacré au BHNS

Site internet de l’ADTC Savoie
Diaporama présenté lors de la conférence (format PDF – 15 Mo)
Site internet du CERTU

Partager cet article

Repost 0
Publié par Aix les Bains Ecologie - dans Transports - déplacements
commenter cet article

commentaires